Michel Cluizel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michel Cluizel

Manufacture Cluizel

logo de Michel Cluizel

Création 1948
Dates clés 30 janvier 1960 : immatriculation de la société actuelle
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Mesnils-sur-Iton
Direction Marc Cluizel
Activité Fabrication de cacao, chocolat et de produits de confiserie
Effectif 199 au 31 août 2016
SIREN 603 650 094
Site web www.cluizel.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Chiffre d'affaires 22 501 900 € au 31 août 2016[1]

Comptes récents non disponibles

Résultat net 494 600 € au 31 août 2016

Michel Cluizel désigne à la fois le chocolatier français et l'entreprise Manufacture Cluizel , chocolaterie de luxe[2], fondée à Damville en Normandie en 1948 par son père Marc Cluizel[3] et reprise par Michel Cluizel progressivement en association avec ses parents[4]

Production[modifier | modifier le code]

L'entreprise « Chocolats Michel Cluizel » est l'un des rares chocolatiers[5] dans le monde à travailler directement à partir des fèves de cacao et non à partir de chocolat ou de pâte de cacao fourni par un tiers. Elle a d'ailleurs créé le néologisme (et fait déposer la marque[6]) cacaofèvier pour désigner le métier des transformateurs de fèves de cacao en confiserie de chocolat, et se distinguer de concurrents qui partagent cette spécificité (quatre ou cinq en France, dont Valrhona, Weiss, le groupe Cémoi ou la chocolaterie Bonnat (en) et une quarantaine dans le monde). Grâce à son travail de sélection du cacao, l'entreprise a pu développer des tablettes 1ers crus de plantation élaborées exclusivement avec des fèves provenant d'une plantation identifiée, à l'image des crus de cafés ou de vin, mettant ainsi en valeur le terroir.

Les enfants de Michel Cluizel dirigent maintenant l'entreprise, qui élabore ses chocolats haut de gamme dans une usine située à Damville, en Normandie, où travaillent 200 personnes[7], ainsi qu'à West Berlin (en) dans le New Jersey aux États-Unis. Elle produit à la fois pour la vente de détail aux particuliers (tablettes, bonbons de chocolat, etc.) et pour la vente aux professionnels (chocolat de couverture pour la pâtisserie, décors pour la chocolaterie, vente en demi-gros de bonbons anonymes destinés à être vendus sous une autre marque, etc.).

Gamme des chocolats de plantation :

Pays Plantation Pourcentage de cacao
Madagascar Mangaro 65 % de cacao
Mexique Mokaya 66 % de cacao
Saint Domingue Los Anconès 67 % de cacao
Papouasie-Nouvelle-Guinée Maralumi 64 % de cacao
São Tomé Vila Gracinda 67 % de cacao

Distribution[modifier | modifier le code]

Les chocolats Michel Cluizel sont distribués via un réseau de revendeurs, ainsi qu'à l'usine à Damville et dans cinq magasins en propre sous le nom la Petite Manufacture Cluizel (anciennement Les Chocolats Michel Cluizel). Il en existe trois à Paris : 201, rue Saint-Honoré (ouvert en 1987), 2, rue des Rosiers et 3, rue Tronchet ; un à Neuilly-sur-Seine au 10, rue Madeleine-Michelis ; et un à New York, ouvert en 2009 sur Madison Avenue (croisement 35th Street). La filiale aux États-Unis existe depuis 2004[8].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Michel Cluizel a gagné de nombreux prix de l'Academy of Chocolate Awards en 2007 pour ses chocolats grand cru Maralumi (or), Mangaro (argent) et Vila Gracinda (bronze)[9],[10].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. sur www societe.com le 15 juillet 2019
  2. Le Nouvel Économiste du 17 novembre 2007.
  3. « Site officiel, Rubrique "Notre histoire" »
  4. « Manufacture Cluizel », sur www.societe.com (consulté le 15 juillet 2019)
  5. La Voix du Nord, 1er novembre 2010, rencontre avec M. Michel Cluizel
  6. http://fr.unibrander.com/france/4695965FR/cacaofevier.html
  7. « Selon la chambre régionale d'agriculture de Normandie »
  8. (en) Seth Kugel, « The Ultimate Neighborhood Park », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  9. (en) Academy of Chocolate, « Chocolate Awards 2007 » (consulté le 1er février 2009)
  10. « Le Top 10 des meilleures glaces pâtissières de Paris 2019 », sur Bec sucré parigot, (consulté le 15 juillet 2019)