Michel Clerc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clerc.
Michel Clerc
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 94 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Michel Clerc, né le [1], décédé le , est un écrivain et journaliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Clerc a commencé sa vie de journaliste comme correspondant, à Londres, de la Gazette de Lausanne et Paris-Presse. En 1953, il est appelé par Gaston Bonheur, directeur de la rédaction de Paris Match, où il devient grand reporter-écrivain pour l’international, à l’époque des Raymond Cartier, Jean Farran, Guillaume Hannoteau… Tout en continuant une chronique dans la Gazette de Lausanne : « Points cardinaux ». Le ton est donné ! Notre homme des points cardinaux va poursuivre ses allers et retours d’un coin de la planète à l’autre ; d’un journal à une radio ; d’un grand reportage à un livre.

En 1959 il rejoint Jours de France, appelé par Marcel Dassault qui le nomme directeur de la rédaction ; quelque temps plus tard, il va faire un « tour du monde en 80 jours » et retourne prendre son poste à Jours de France… Pour, finalement, en 1961, revenir à Paris Match. Puis, avec Jean Farran, c’est l’aventure de Radio-Luxembourg. Qui, reprise par Jean Prouvost, deviendra RTL et première radio de France, dont Michel Clerc sera le Secrétaire Général. Avant de rallier, à nouveau, Jean Prouvost qui lui offre la direction de Paris Match. Il y restera jusqu’en 1973.

En 1976, publication de son best-seller : Bakchich ; il va consacrer une partie de son temps à l’écriture… sans abandonner pour autant les grands reportages, à Match ou au Figaro Magazine. Ni sa collaboration à RTL, avec ses chroniques, comme Tapis Rouge (qui deviendra un livre) ; Comment vont les affaires ou Les couples célèbres. Depuis 1999, il participe, entre autres, à la revue Entreprendre (groupe Robert Lafont (patron de presse), pour laquelle il avait créé « Les déjeuners du Fouquet’s ».

Michel Clerc est également président fondateur de l'AMZCI (Association des minoritaires de Zambia Copper Investments).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Clerc, Michel (1922-....) », sur le site du catalogue général de le BnF

Liens externes[modifier | modifier le code]