Michel Chossudovsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Michel Chossudovsky est un économiste canadien, ancien professeur à la faculté des sciences sociales de l'université d'Ottawa, fondateur et directeur du Centre de recherche sur la mondialisation à Montréal (Québec). Il est aujourd'hui principalement connu pour ses diffusions de diverses théories du complot.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Chossudovsky est le fils d'un émigré russe d'origine juive, Evgeny Chossudovsky (1914-2006), qui fut universitaire et diplomate des Nations unies, et de Rachel Sullivan, une Irlandaise de confession protestante[1].

Michel Chossudovsky devint enseignant à l'université d'Ottawa en 1968[2]. De 1970 à 1973, à l'époque du gouvernement de Salvador Allende, il fut professeur invité à l'université catholique du Chili. Les effets des politiques économiques adoptées par le régime du général Augusto Pinochet suscitèrent son intérêt pour la question de la « répression économique ». Chossudovsky se mit en devoir d'étudier les effets sociaux de ces politiques économiques, arrivant à la conclusion que le gouvernement de Pinochet suivait une politique de répression non seulement politique mais économique. Par la suite, Chossudovsky devait examiner l'imposition, dans nombre de pays, de ce type de politique économique, souvent parallèlement aux programmes du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale[2].

Michel Chossudovsky a enseigné dans diverses universités. Il a été conseiller économique pour divers gouvernements de pays en voie de développement et a été consultant pour des organisations internationales, dont le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), l'Organisation internationale du travail (OIT) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS). En 1999, il est devenu conseiller de la Transnational Foundation for Peace and Future Research, une fondation ayant son siège social en Suède.

De 1990 à 1999, il publia une dizaine d'articles dans Le Monde diplomatique[3].

En 2001, il fonda, à Montreal, au Canada, le Centre for Research on Globalization (CRG) (en français, le Centre de recherche sur la mondialisation), dont il est le directeur. Le CRG gère globalresearch.ca (en français, mondialisation.ca), un site web consacré aux grands thèmes d’actualité tels que « la guerre au terrorisme » et les conflits du Moyen-Orient et qui, selon le site Conspiracy Watch de Rudy Reichstadt, « compte parmi les principaux vecteurs de conspirationnisme sur l'Internet[4]. »

Son livre The Globalization of Poverty and the New World Order (en français, Mondialisation de la pauvreté et nouvel ordre mondial), paru en 1997, a été traduit en quinze langues.

Dans The Globalization of War, America’s « Long War » against Humanity (2015), il soutient la thèse que les récents conflits en Irak, Libye, Syrie, Ukraine, etc., relèvent de la poursuite de l'hégémonie mondiale par les États-Unis et leurs alliés selon le concept de « longue guerre mondiale » élaboré sous la présidence Truman dans les années 1940 et poursuivi par les néoconservateurs et les néolibéraux sous les présidences de George W. Bush et de Barack Obama[5].

Il intervient sur la chaîne de télévision russe RT (anciennement Russia Today) qualifiée de « tropisme conspirationniste » par le site Conspiracy Watch[6].

En 2014, il a reçu la Médaille d'or du gouvernement de Serbie [7].

Avis[modifier | modifier le code]

Sur la guerre de Gaza[modifier | modifier le code]

Michel Chossudovsky estime que les gisements de gaz découverts au large de Gaza par la compagnie British Gas (aujourd'hui BG Group) étaient un des objectifs stratégiques d'Israël dans la guerre de Gaza de 2008-2009[8],[9].

Sur le programme HAARP[modifier | modifier le code]

Il diffuse la théorie du complot selon laquelle le programme américain HAARP est une arme de destruction massive opérationnelle, ayant le pouvoir d'altérer la météo, d'interrompre des systèmes électriques, de modifier le champ magnétique terrestre, de déclencher des séismes et des cyclones, voire de modifier le comportement humain[10].

Contrôle de la mer Noire par la Russie[modifier | modifier le code]

L'union de la Crimée avec la Russie constitue à son sens un revers majeur pour l'Otan et les États-Unis, dont l'objectif aurait été d'étendre leur présence militaire en mer Noire. Outre la Crimée, la Russie contrôle maintenant la mer d'Azov et la péninsule de Kertch qui deviendraient de nouveaux pivots géopolitiques. Fin 2013, la Russie et l'Ukraine avaient déjà décidé de relier les deux rives du détroit de Kertch par une autoroute et une ligne de chemin de fer[11].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • avec Fred Caloren and Paul Gingrich, Is the Canadian Economy Closing Down? (Montreal: Black Rose, 1978) (ISBN 0-919618-80-4)
  • Towards Capitalist Restoration? Chinese Socialism After Mao (New York: St Martin's, 1986 and London: Macmillan, 1986) (ISBN 0-333-38441-5)
  • The Globalization of Poverty: Impacts of IMF and World Bank Reforms, (Penang: Third World Network, 1997) and (London: Zed, 1997) (ISBN 81-85569-34-7) and (ISBN 1-85649-402-0)
  • Exporting Apartheid to Sub-Saharan Africa (New Delhi: Madhyam, 1997) (ISBN 81-86816-06-2)
  • Washington's New World Order Weapons Can Trigger Climate Change, ()
  • Guerre et Mondialisation. À qui profite le 11 septembre ? (Serpent à Plume, septembre 2002) (ISBN 2-84261-387-2)
  • Mondialisation de la pauvreté et nouvel ordre mondial (Oro, Ontario: Global Outlook, 2003) (ISBN 0-9731109-1-0)extrait
  • America's "War on Terrorism" (Pincourt, Québec: Global Research, 2005) (ISBN 0-9737147-1-9)
  • The Globalization of War, America’s Long War against Humanity (Global Research, mars 2015) .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Evgeny Chossudovsky: Writer with a distinguished UN career, Irish Times, 28 janvier 2006 ; également sur highbeam.com.
  2. a et b (en) Juliet ONeill, Battling Mainstream Economics, Ottawa Citizen, 5 janvier 1998.
  3. « @auteurs Michel Chossudovsky »
  4. Convergences conspirationnistes autour des attentats de Bombay Conspiracy Watch, 27 octobre 2010
  5. Ammar Belhimer, Menaces sur L'État-Nation, LeSoirdAlgerie.com, 31 mars 2015.
  6. Rudy Reichstadt, Russia Today, la chaîne conspirationniste du Kremlin, Conspiracy Watch, 14 février 2012.
  7. (en) Awards To Canadians, Canada Gazette, 31 mai 2014.
  8. L'Hebdo, Du gaz à Gaza: un autre éclairage sur la guerre, par Michel Beuret, 29.01.2009
  9. Michel Chossudovsky, L'invasion israélienne et les gisements gaziers de Gaza situés au large des côtes, Horizons et débats, 19 janvier 2009, p. 1.
  10. « HAARP : ce qu’il faut savoir avant de se mettre à fantasmer », sur le site Conspiracy Watch, 24 mars 2011.
  11. avec Stephen Lendmann (dir.) et d'autres auteurs, traduit de l'anglais par Daniel Sillou : Ukraine, le coup d'état fasciste orchestré par les États-Unis ; article « La Russie étend son contrôle sur la Mer Noire et ses eaux statégiques » (éditions Delga, Paris) p. 141 à p. 145, (ISBN 978-2-915854-70-1).