Michel Chodźko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michel Chodzko
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Kryvitchi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Nom dans la langue maternelle
Michał ChodźkoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activité
Père
Fratrie

Michał Chodźko, né en 1808 à Krzywicze et mort le à Paris, est un écrivain et poète polonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michał est le fils de Jan et de Klara Korsak. Il étudia à l'Université de Vilnius.

Il participa à l'insurrection polonaise de 1830. Après son échec, il s'exila à Paris avec ses frères Aleksander et Józef.

En 1842[1], il épousa Marie Eugénie Kortska. Leur fils Jan Władysław (1852-1912) embrassera une carrière militaire et la Légion d'honneur lui sera accordée.

Michał Chodźko est mort chez lui, Rue Nollet à l'âge de 71 ans.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Dziesięć obrazów z wyprawy do Polski 1833 r.: 1834–1835: poema z muzyką do dwóch pieśni, i czterema portretami" Paryż 1841,
  • Dwa akty, Paris, 1845.
  • Szymon Konarski. Obr. 1, Śmierć xiędza Trynkowskiego : poema dramatyczne, Paris, 1845.
  • Oni, to my: wiersz, Paris, 1848.
  • Siedm listów o legionie polskim we Włoszech, Paris, 1850.
  • Kongres i amnestya, Paris, 1856.
  • Jezioro cudów: poemat chrześcijański, Paris, 1857.
  • Noc pielgrzyma: urywek z poematu ducha, Paris, 1861.
  • Adam Mickiewicz i legion polski we Włoszech: czterdziestego ósmego lata wspomnienie, Paris, 1862.
  • Żywot Rajmónda Rembielińskiego, Paris, 1862.
  • Zapowiedź poematu nowego Człowiek wobec Boga i przyrody tomów II; Legenda o Madeju z XVI stólecia ofiarowana dla dorastającego pokolenia, Paris, 1876.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon l'état-civil reconstitué de la ville de Paris

Liens externes[modifier | modifier le code]