Michel Carmona

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michel Carmona
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinctions

Michel Carmona, né en 1940 au Caire[1], dans la communauté chrétienne d'Égypte[2], est un historien, géographe et urbaniste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Carmona est l’aîné d’une fratrie de sept frères et sœurs. Originaire d’Égypte, sa famille obtient la naturalisation française après l’engagement du père dans l'armée alliée. Les Carmona s'installent en France où le père de Michel Carmona devient enseignant, puis rapidement se sépare du reste de la famille. Michel Carmona conjugue réussite scolaire puis estudiantine tout en participant au soutien familial. Ancien élève de l'École normale supérieure (promotion 1958 Lettres) et agrégé d'histoire, il est titulaire d'un doctorat ès lettres obtenu en 1980 à l'Université Paris-Sorbonne avec une thèse sur le Grand Paris[3] préparée sous la direction de Jean Bastié[4]. Il enseigne la géographie à l'Université Paris IV[5].

Il mène avec succès une carrière universitaire. En 1987, il est nommé titulaire de la chaire d’aménagement et urbanisme à la Sorbonne. Il dirige l’Institut d’urbanisme et d’aménagement de la Sorbonne de 2000 à 2009.Il est membre de l'École Doctorale de Géographie de Paris (E.d Paris-Sorbonne)[6]

Il est fait docteur honoris causa de l’université de Debrecen en Hongrie le [1]. Personnalité médiatique, il est l’auteur d’un ouvrage d'art sur Georges Eugène Haussmann (paru en 2012) et intervient régulièrement dans des émissions télévisées consacrées à l'histoire.

En dehors de ses activités universitaires, il tente, avec peu de succès, de s’intégrer au monde de la finance[réf. souhaitée]. Sa position au sein de la DATAR fit de lui un proche de Delouvrier. C'est dans ce contexte qu'il a eu vent de certaines malversations gravitant autour de Pasqua[7].

Michel Carmona a dirigé une dizaine de thèses au sein de l'Université Paris-Sorbonne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

- Prix Haussmann 2012[8]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notices d'autorité[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Université de Debrecen, « Dr. Michel Carmona (F) - TTK, 2005. június 4 », sur Debreceni Egytem
  2. http://www.laprocure.com/biographies/Carmona-Michel
  3. http://www.sudoc.abes.fr//DB=2.1/SET=1/TTL=51/SHW?FRST=59
  4. Le Monde du 17.10.2003 (mise à jour le 18.03.2005) ; cf. Le Monde.fr
  5. Lire Magazine (1982), no 77-82, p. 66
  6. http://www.paris-sorbonne.fr/geographie-ed7.
  7. Gilles Gaetner, « L’ultime épreuve de Pasqua », Valeurs actuelles, 15 avril 2010.
  8. « Prix Haussmann », sur http://www.livreshebdo.fr (consulté le 15 février 2012).