Michel Canévet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Michel Canevet)

Michel Canévet
Illustration.
Michel Canévet en 2014
Fonctions
Sénateur du Finistère
En fonction depuis le
(6 ans, 6 mois et 19 jours)
Élection 28 septembre 2014
Réélection 27 septembre 2020
Groupe politique UDI-UC (2014-2017)
UC (depuis 2017)
Conseiller général du Finistère

(22 ans, 6 mois et 14 jours)
Élection 29 mars 1992
Réélection 27 mars 1994
11 mars 2001
11 mars 2008
Circonscription Canton de Plogastel-Saint-Germain
Prédécesseur Ambroise Guellec
Successeur Jocelyne Plouhinec
Maire de Plonéour-Lanvern

(25 ans, 5 mois et 25 jours)
Réélection 11 juin 1995
11 mars 2001
9 mars 2008
23 mars 2014
Prédécesseur Armand Pavec
Successeur Josiane Kerloch
Biographie
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Pont-l'Abbé (Finistère)
Nationalité Française
Parti politique AC
UDI
Diplômé de Brest Business School
Site web michelcanevet.bzh

Michel Canévet est un homme politique français, né le 14 décembre 1960 à Pont-l'Abbé (Finistère), sénateur du Finistère depuis le .

Repères biographiques[modifier | modifier le code]

Né à Pont-l'Abbé le , il est marié, père de trois enfants[1].

Michel Canévet a étudié au Likès à Quimper. Il est diplômé de Sup de Co Bretagne[2].

Élu conseiller municipal de Plonéour-Lanvern en 1983, il est élu maire le en cours de mandat, en remplacement d'Armand Pavec, démissionnaire pour raison de santé. En 2004, il est élu président de la communauté de communes du Haut Pays Bigouden.

En , il est également élu conseiller général du Canton de Plogastel-Saint-Germain sous l'étiquette UDF. Il est réélu en 1994, 2001 et 2008. En 1994 il devient vice-président du conseil général du Finistère, poste qu'il conserve jusqu'en 1998 lorsque le département change de majorité. Il est le principal animateur du groupe d'opposition Alliance pour le Finistère au conseil général après le départ de Jacques Le Guen pour le conseil régional en 2009.

Candidat malheureux aux élections législatives dans la septième circonscription du Finistère en 2002[3], 2007[4] et 2012[5], et au Sénat en 2008, il fait son entrée à la Haute-Assemblée le deux jours après son élection comme sénateur du Finistère à la tête d'une liste centriste. Il rejoint alors les rangs du groupe UDI-UC.

Membre du CDS et de l'UDF il suit un temps François Bayrou au MoDem avant de participer en 2009, aux côtés de Jean Arthuis à la création de l'Alliance centriste dont il préside la fédération du Finistère. En 2012, il fait partie des membres fondateurs de l'UDI.

Le , dans le cadre de l'affaire Fillon, il retire son soutien au candidat LR François Fillon à l'élection présidentielle[6], avant d'accorder son parrainage à Emmanuel Macron.

En 2020, il arrive en tête aux élections sénatoriales, avec 639 voix, juste devant la liste socialiste (632 voix). Cela lui permet d'obtenir deux sièges, alors que le PS n'en obtient qu'un[7].

Mandats nationaux[modifier | modifier le code]

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Démissionne de ses mandats de Président de la Communauté de Communes du Haut Pays Bigouden et de maire de Plonéour-Lanvern le en vertu de la loi sur le non-cumul des mandats.

  • Reste conseiller communautaire de la CCHPB et conseiller municipal de Plonéour-Lanvern.

Sénat[modifier | modifier le code]

  • Membre de la commission des Finances.
  • Membre de la commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral.

Publications[modifier | modifier le code]

Jules Verne, le Comte de Chanteleine, éditions Magellan et Cie, 2018, 154 p. préface de Michel Canevet, (ISBN 978-2-35074-528-2)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]