Michel Blondeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Michel Blondeau
Illustration.
Fonctions
Député

(4 ans et 19 jours)
Élection 28 mars 1993
Circonscription 1re de l'Indre
Législature Xe
Groupe politique UDF
Prédécesseur Jean-Yves Gateaud
Successeur Jean-Yves Gateaud
Maire de Déols

(31 ans, 2 mois et 1 jour)
Élection 19 mars 1989
Réélection 11 juin 1995
11 mars 2001
9 mars 2008
23 mars 2014
Prédécesseur Marcel Lemoine
Successeur Marc Fleuret
Conseiller général de l'Indre

(23 ans et 1 jour)
Élection 29 mars 1992
Réélection 22 mars 1998
28 mars 2004
27 mars 2011
Circonscription Canton de Châteauroux-Est
Prédécesseur Michel Aurillac
Successeur canton modifié
Conseiller départemental de l'Indre
En fonction depuis le
(6 ans et 10 jours)
Avec Florence Petipez
Élection 30 mars 2015
Circonscription Canton de Châteauroux-1
Biographie
Date de naissance (79 ans)
Lieu de naissance Argenton-sur-Creuse (Indre)
Nationalité Française
Parti politique UDF
NC
UDI

Michel Blondeau, né le à Argenton-sur-Creuse (Indre), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

En mars 1989, il bat au second tour le maire de Déols Marcel Lemoine en place de 1959 à 1977 et de 1983 à 1989. En effet, ce fief communiste est tombé aux mains de la droite à la suite de la candidature d'une socialiste dissidente dont les voix se sont reportées au second tour vers la liste de Blondeau. Fort de cette victoire, il se présente en 1993 sous la bannière de l'UDF aux élections législatives et est élu face au député-maire de Châteauroux Jean-Yves Gateaud qui prend sa revanche en 1997 et retrouve son siège. En mars 1992, il conquiert le siège de conseiller général du canton de Châteauroux-Est et succède à l'ancien député RPR Michel Aurillac. Il sera réélu en 1998, 2004 et 2011 et deviendra vice-président du conseil général tenu par la droite depuis 1985. En mars 2015, il est élu conseiller départemental[1] du canton de Châteauroux-1[2] en tandem avec Florence Petipez[3],[4]. Il devient 3ème vice-président du Conseil départemental délégué à l'action sociale et aux solidarités humaines. Réélu régulièrement face aux listes communistes de Mmes Faure et Labarre-Garcia, il devient en 2014, vice-président à l'habitat et aux politiques contractuelles de la communauté d'agglomération de communes de Châteauroux devenue en 2015 Châteauroux Métropole. Il ne se représente pas aux élections municipales de 2020 à Déols mais demeure conseiller municipal élu sur la liste de son poulain, Marc Fleuret.

Il est le président de l'Association des maires de l'Indre[5],[6].

Il est chevalier de la Légion d'honneur[7].

Détail des fonctions et des mandats[modifier | modifier le code]

Mandat parlementaire

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]