Michel Blangy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blangy.
Michel Blangy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Préfet de La Réunion
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (79 ans)
Nationalité
Formation
Activités

Michel-Daniel Blangy, né le ( à Suresnes, est un haut fonctionnaire français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir suivi ses études au lycée Voltaire, à la faculté de droit de Paris, à l'Institut d'études politiques de Paris et à l'ENA (promotion « Montesquieu »), il devient administrateur civil à la DGCL au ministère de l'Intérieur en 1966.

Il est successivement nommé sous-préfet, directeur de cabinet du préfet du Val-de-Marne en 1968, directeur de cabinet du directeur général de l'administration en 1974, directeur adjoint de cabinet du préfet de Paris et de la région Ile-de-France en 1975.

Il devient auditeur de l'IHEDN en 1979.

Il devient par la suite préfet, commissaire de la République des Hautes-Alpes en 1982, puis de la région et du département de la Réunion en 1984.

Préfet hors cadre, il est nommé directeur du personnel et de la formation de la police en 1986.

Préfet du Val-de-Marne et commissaire à l'aménagement du Marché d'intérêt national (MIN) de la région parisienne en 1989, il est préfet de la Vienne et de la région Poitou-Charentes en 1991.

Blangy est nommé directeur général de l'administration au ministère de l'Intérieur et de l'Aménagement du territoire en 1993, membre de la Commission nationale de contrôle et du conseil d'administration de l'ENA en 1995.

Il est préfet de la Loire-Atlantique et de la région Pays de la Loire en 1997.

De 2002 à 2007, il est directeur de cabinet de Jacques Chirac, alors président de la République. Il occupe les fonctions de président du conseil d'administration de l'Office national des forêts de 2003 à 2004 puis du conseil d'administration du domaine national de Chambord de 2006 à 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]