Michel Arrivé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arrivé.
Michel Arrivé
Michel Arrivé.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
Saint-CloudVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Étudiants de thèse
Distinction
Œuvres réputées

Michel Arrivé, né le à Neuilly-sur-Seine (Seine) et mort le à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine)[1], est un écrivain et linguiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfant d'une mère institutrice et d'un père ingénieur fait prisonnier de guerre en 1940, Michel Arrivé a été élevé par sa famille élargie (mère, sœur, grand-mère...). Élève précoce et brillant (il obtient son baccalauréat à 16 ans), il entre en Khâgne au Lycée Louis-le-Grand et devient agrégé de grammaire (1958, plus jeune lauréat du concours), docteur d'État ès lettres de l'université Paris-Sorbonne (1970)[2].

Il commence sa carrière dans le secondaire (lycées de Pontoise et Évreux), devient ensuite assistant de Frédéric Deloffre à la Sorbonne. Il va ensuite enseigner la linguistique à l'Université de Tours puis devient professeur de linguistique et de sémiotique à l'Université Paris-Nanterre en 1983. Il fait valoir ses droits à la retraite en 2006. Michel Arrivé a ainsi effectué une longue carrière de professeur à l’Université Paris X Nanterre, où il a dirigé et fait soutenir une centaine de thèses[3].

Principal spécialiste d'Alfred Jarry[1], il a publié une vingtaine de livres et plus de trois cents articles.

Il est aussi l'auteur de travaux sur les influences linguistiques de Jacques Lacan, notamment de Pichon et Damourette[4].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Œuvres complètes de Jarry dans la Bibliothèque de la Pléiade, 1972
  • Jarry, Peintures, gravures et dessins, Collège de Pataphysique, 1968
  • Les langages de Jarry : essai de sémiotique littéraire, Klincksieck, 1972
  • Lire Jarry, PUF et Complexe, 1976


  • collaborateur de la Grammaire Larousse du français contemporain (1964)
  • collaborateur de La Grammaire d’aujourd’hui : guide alphabétique de linguistique française, Flammarion, 1986
  • Réformer l’orthographe ?, PUF, 1993
  • Verbes sages et verbes fous, Lambert-Lucas, 2005 ; nouvelle édition complétée, Belin, 2010


  • Linguistique et psychanalyse, Méridiens-Klincksieck, 1986
  • Langage et psychanalyse, linguistique et inconscient, PUF, 1994, puis Lambert-Lucas, 2006
  • Le linguiste et l’inconscient, PUF, 2008
  • À la recherche de Ferdinand de Saussure, PUF, 2007
  • Du côté de chez Saussure, Lambert-Lucas, 2008


prix du premier roman
  • La réduction de peine, Flammarion, 1978
  • L'horloge sans balancier, Flammarion, 1983
  • Une très vieille petite fille, Champ Vallon, 2006
  • La Walkyrie et le professeur, Champ Vallon, 2007
  • Un bel immeuble, Champ Vallon, 2010
  • L'Homme qui achetait les rêves, Champ Vallon, 2012

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Philippe-Jean Catinchi, « Mort de l’écrivain et linguiste Michel Arrivé », sur lemonde.fr, 5 avril 2017 (consulté le 5 avril 2017)
  2. Thèse de Michel Arrivé, sous la dir. de Gérald Antoine, dans le catalogue du Sudoc
  3. Michel Arrivé - Directeur de thèse, dans le catalogue du Sudoc
  4. Michel Arrivé, « Pichon et Lacan : quelques lieux de rencontre », Histoire Épistémologie Langage, vol. 11, no 2,‎ , p. 121-140 (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Anis, André Eskénazi et Jean-François Jeandillou (dir.), Le Signe et la Lettre : en hommage à Michel Arrivé (mélanges en son honneur), Paris, L'Harmattan, coll. « Sémantiques », 2002 (ISBN 2-7475-3398-0).

Liens externes[modifier | modifier le code]