Michel A. Thérien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Michel Therrien.
Michel A. Thérien
Therrien Michel.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Michel Thérien est un poète canadien né à Ottawa en 1947. La littérature est pour lui un moyen d’affirmation et de survivance culturelle. Il fait des études en lettres françaises à l’Université d’Ottawa dans les années 1970 et, à cette époque, il publie ses premiers poèmes dans des journaux et des revues littéraires. Pendant plusieurs années, Thérien poursuit une carrière en éducation, puis à la fonction publique fédérale et aux Nations Unies.

Poète de l'ellipse, il écrit dans un style à la fois sobre et dépouillé. Il aborde dans son œuvre les thèmes de la langue, sa défense en milieu minoritaire, le poème comme instrument de survivance et de rayonnement de la langue, tout comme les grands thèmes universels de la beauté, de l'amour, de l'injustice sociale, de la souffrance et de la guerre. Dans son deuxième recueil, intitulé Corps sauvage, publié en l'an 2000, il aborde pour la première fois le génocide au Rwanda. Ce recueil l'amènera à voyager en Afrique à quelques reprises. C'est en 2007 qu'il publiera ses carnets africains, Du vertige et de l'espoir.

Consacrant désormais sa vie à la poésie, il participe de façon régulière à des manifestations d’écrivains, notamment, en 2004, à la Rencontre internationale des poètes, à Dakar, au Sénégal. En mars 2007, il présente ses œuvres au Printemps des poètes à Paris, aux côtés d’auteurs tels que Myriam Montoya (Colombie), de Tereza Riedlbauchova (République tchèque), d’Amina Saïd (Tunisie), de Richard Dalla Rosa (France), de Claude Beausoleil (Québec), et de Jean-Philippe Raîche (Acadie).

Militant de la francophonie et de sa poésie, Michel A. Thérien a joué un rôle déterminant dans la création d'un axe poétique à la Biennale de la langue française, à laquelle il a participé à Ottawa, en 2003, et à La Rochelle en 2005. Il est membre actif de l'Association des auteurs et des auteures de l'Ontario français.

Son œuvre poétique, quoique encore jeune, a déjà remporté des prix littéraires.

Prix[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Fleuves de mica, finaliste, Prix Christine Dumitriu-Van-Saanen
  • 2001 : Corps sauvage, finaliste, Prix Trillium 2001 et Prix Christine Dumitriu-Van-Saanen 2001
  • 2002 : Eaux d’Ève, finaliste, Prix Trillium
  • 2005 : L’Aridité des fleuves, Prix du livre d'Ottawa
  • 2006 : J’écris à rebours, Prix Le Droit
  • 2007 : Du vertige et de l’espoir. Carnets africains, finaliste pour les Prix littéraires de Radio-Canada et pour le Prix du gouverneur général du Canada
  • 2013 : La Fluidité des Heures, finaliste pour les Prix Christine Dumitriu-Van-Saanen et le Prix le Droit

Œuvres[modifier | modifier le code]

Traductions[modifier | modifier le code]

  • 2005 : The Wilderness Within/Corps sauvage
  • 2006 : Cuerpo salvaje/Corps sauvage
  • 2010 : La aridez de los ríos/L’aridité des fleuves

Liens utiles[modifier | modifier le code]