Michel-Bruno Bellengé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michel-Bruno Bellengé
Naissance
Décès
Activité
Formation
Lieu de travail

Michel-Bruno Bellengé (né à Rouen en 1726 et mort à Rouen le ) est un peintre français du XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel-Bruno Bellengé fut l’un des premiers élèves de l’École des Beaux-arts de Rouen fondée par Descamps. Bellengé y remporta trois prix de 1748 à 1751.

Il se spécialisa dans la peinture sur émail de fleurs, ainsi que de légumes et de fruits. Il travailla également aux peintures du plafond du château de Saint-Cloud sous la direction de Jean-Baptiste Marie Pierre. Son compatriote Deshays l’associa également à quelques-uns de ses travaux. Agréé depuis 1762, il fut reçu, en 1764, à l’Académie de Peinture sur la recommandation de Chardin[1] qui l’estimait.

Nommé directeur de la manufacture de tapis de Turquie à Chaillot, il fit les dessins sur lesquels furent exécutées les tapisseries du chœur de Notre-Dame et fut logé au Louvre.

Ruiné par la Révolution, il finit sa vie veuf et paralysé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Diderot le cite - mais la notice est laconique - dans son Salon de 1763 : « Peintre de légumes, de fleurs, de fruits, et victime de Chardin. » Puisque, selon le salonnier qu'était Diderot, il était difficile voire impossible de rivaliser avec Chardin en matière de nature morte. (Édition Hermann, p. 241).

Sources[modifier | modifier le code]