Michel-Ange - Molitor (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Michel-Ange - Molitor
Quai de la ligne 9.
Quai de la ligne 9.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 16e
Adresse 37, rue Michel-Ange ; 34, rue Molitor
Coordonnées
géographiques
48° 50′ 42″ nord, 2° 15′ 40″ est

Caractéristiques
Position par
rapport au sol
Souterraine
Voies 4
Quais 3
Nombre d'accès 1
Accessibilité Non
Zone 1 (tarification Île-de-France)
Transit annuel 1 420 552 (2021)
Historique
Mise en service (8) devenue (10) :
(9) :
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code(s) de la station 0710
Ligne(s) (M)(9)(10)
Correspondances
Bus (BUS)RATP62
(9)
(10)

Michel-Ange - Molitor est une station des lignes 9 et 10 du métro de Paris, située dans le 16e arrondissement de Paris.

Situation[modifier | modifier le code]

La station est implantée à l'intersection entre la rue Michel-Ange et la rue Molitor, les quais étant établis :

Histoire[modifier | modifier le code]

La station est ouverte le avec la mise en service du premier prolongement de la ligne 8 depuis Beaugrenelle (aujourd'hui Charles Michels) jusqu'à Porte d'Auteuil.

Elle doit sa dénomination à sa proximité avec la rue Michel-Ange d'une part, laquelle rend hommage à Michel-Ange, sculpteur, peintre, architecte, poète et urbaniste florentin de la Haute Renaissance (qui a également donné son nom à la station voisine Michel-Ange - Auteuil), ainsi qu'avec la rue Molitor d'autre part, nommée en l'honneur du comte Gabriel-Jean-Joseph Molitor (1770-1849), maréchal de France[2].

Le , la station de la ligne 9 est ouverte à son tour à l'occasion de l'inauguration de son premier tronçon entre Trocadéro et Exelmans.

Dans la nuit du 26 au , la station de la ligne 8 est transférée à la ligne 10 à la suite du remaniement des lignes 8, 10 et de l'ancienne ligne 14, lorsque la première fut redirigée vers son terminus actuel de Balard. Le service entre Porte d'Auteuil et Jussieu n'est toutefois assuré que deux jours plus tard, le 29 juillet, se limitant dans un premier temps à La Motte-Picquet - Grenelle à l'est[3].

Dans le cadre du programme « Renouveau du métro » de la RATP, les couloirs de la station et l'éclairage des quais des deux lignes ont été rénovés le [4].

Selon les estimations de la RATP, la station a vu entrer 2 247 014 voyageurs en 2019, ce qui la place à la 231e position des stations de métro par sa fréquentation sur 302[5],[6]. En 2020, avec la crise du Covid-19, son trafic annuel tombe à 1 180 095 voyageurs, ce qui la classe alors au 222e rang[7], avant de remonter progressivement en 2021 avec 1 420 552 entrants comptabilisés, la reléguant cependant à la 241e position des stations de métro pour sa fréquentation sur 304 cette année-là[8],[9].

Services aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

La station dispose d'un unique accès intitulé « Rue Molitor », constitué d'un escalier fixe débouchant au droit du no 38 de la rue Michel-Ange, à l'angle avec la rue Molitor à proximité du no 37 de cette dernière. Il est orné d'un des rares candélabres Val d'Osne subsistants, conçu au début des années 1920[10], ainsi que d'une balustrade de type Dervaux.

Quais[modifier | modifier le code]

Les quais de la ligne 9, longs de 75 mètres, sont de configuration standard : au nombre de deux, ils sont séparés par les voies du métro situées au centre et la voûte est elliptique. La décoration est du style utilisé pour la majorité des stations de métro : les bandeaux d'éclairage sont blancs et arrondis dans le style « Gaudin » du renouveau du métro des années 2000, et les carreaux en céramique blancs biseautés recouvrent les pieds-droits, la voûte et les tympans. Les cadres publicitaires sont en faïence de couleur miel à motifs végétaux et le nom de la station est également en faïence dans le style d'entre-deux-guerres de la CMP d'origine. Les sièges de style « Motte » sont de couleur bleue.

La configuration de la station de la ligne 10 est particulière : longue de 75 mètres également, elle comporte deux voies encadrant un quai central sous une voûte elliptique et l'ensemble des rames y marquant l'arrêt sont à destination de Gare d'Austerlitz. La voie située au nord est utilisée pour les rares trains en provenance de Porte d'Auteuil (1er métro du matin ainsi que les circulations supplémentaires à la fin des manifestations au Parc des Princes), celle du sud pour les circulations « normales » de la ligne en provenance de Boulogne-Billancourt[1]. La décoration est classique avec des carreaux de céramique blancs biseautés recouvrant la voûte, les piédroits et les tympans, tandis que l'éclairage est assuré par un bandeau-tube. Les cadres publicitaires sont métalliques et le nom de la station est inscrit sur des plaques émaillées, en lettres capitales sur les piédroits et en police de caractère Parisine sur le quai. Les sièges de style « Akiko » sont de couleur bordeaux.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station ne possède qu'une seule correspondance, avec la ligne 62 du réseau de bus RATP, en direction de Porte de France uniquement.

À proximité[modifier | modifier le code]

La station est à proximité d'une trésorerie (1re division) au 37, rue Molitor, de l'église Saint-François-de-Molitor au 44, rue Molitor et de la chapelle du couvent Marie Réparatrice au 29, rue Michel-Ange. Le collège et le lycée Notre-Dame-des-Oiseaux sont également accessibles depuis cette station[11].

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Cartometro, Station Michel-Ange - Molitor, sur cartometro.com (consulté le 11 janvier 2014).
  2. « Rue Molitor », sur www.v2asp.paris.fr (consulté le 12 janvier 2014).
  3. Jean Tricoire, Un siècle de métro en 14 lignes. De Bienvenüe à Météor [détail de l’édition], p. 272.
  4. « SYMBIOZ - Le Renouveau du Métro », sur www.symbioz.net (consulté le )
  5. « Trafic annuel entrant (2019) », sur data.ratp.fr, (consulté le )
  6. Le nombre de 302 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 303 stations et non 302 en 2019.
  7. « Trafic annuel entrant 2020 », sur data.ratp.fr, (consulté le )
  8. « Trafic annuel entrant 2021 », sur data.ratp.fr, (consulté le )
  9. Le nombre de 304 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 305 stations et non 304 en 2021.
  10. Antoine Dupin, Julian Pepinster, Dimitri Taté et Philippe Février, Métro, RER. Une histoire d'avenir, Little Big Man, 2007, 189 p. (ISBN 9782915347524), p. 93.
  11. Mairie de paris 16e, paris-16.plan-interactif.com (consulté le 11 janvier 2014).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Tricoire, Un siècle de métro en 14 lignes. De Bienvenüe à Météor, Éditions La Vie du Rail, 1999, 351 p. (ISBN 2902808879).
  • Métro, RER. Une histoire d'avenir, Little Big Man, 2007, 189 p. (ISBN 9782915347524).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]