Michael Wolff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Michael Wolff
Image illustrative de l’article Michael Wolff

Naissance (65 ans)
Paterson, New Jersey, États-Unis
Nationalité Américaine
Profession Journaliste
Écrivain
Spécialité Politique américaine
Économie
Distinctions honorifiques National Magazine Award
Mirror Award
Médias
Presse écrite USA Today
The Hollywood Reporter
GQ
Adweek
Newser

Michael Wolff, né le 27 août 1953, est un écrivain et journaliste américain[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il écrit régulièrement pour USA Today, The Hollywood Reporter, et l'édition britannique de GQ. Il a reçu deux National Magazine Award, un Mirror Award, et il a publié sept livres dont Burn Rate (1998) qui parle de sa propre entreprise internet, et The Man Who Owns the News (2008), une biographie de Rupert Murdoch. Pour ce dernier livre, il réussit à initialement gagner la confiance du magnat de la presse en critiquant le travail de ses confrères journalistes à son égard et en prenant la défense de son interlocuteur ; il réussit ainsi à obtenir des confidences faisant regretter par la suite à Rupert Murdoch d'avoir accepté de le rencontrer, l'ouvrage le présentant sous un jour négatif[2].

Il a co-foundé le site web agrégateur de nouvelles Newser et il a été éditeur de Adweek.

En janvier 2018, après avoir réutilisé qu'avec Rupert Murdoch la même tactique pour approcher le président[2], il publie le livre Fire and Fury: Inside the Trump White House, consacré à la première année de présidence de Donald Trump. L'ouvrage contient des descriptions peu flatteuses du comportement de Trump et du fonctionnement chaotique de son équipe, ainsi des commentaires désobligeants sur la famille Trump émis par l'ancien stratège en chef de la Maison Blanche, Steve Bannon. Avant même leur mise en vente le 5 janvier 2018, les versions imprimée et kindle ont atteint la tête de liste chez Amazon.com et sur le Apple iBooks Store. Donald Trump a essayé de faire interdire la sortie du livre, mais a échoué car la date de sortie fut avancée au vendredi 5 janvier au lieu du mardi 9 janvier[3].

Publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Wolff, Michael, 1953- », sur http://id.loc.gov, (consulté le 6 janvier 2018)
  2. a et b Jean-Marc Gonin, « Michael Wolff, un auteur en Trump l'œil », Le Figaro Magazine, semaine du 12 janvier 2018, pages 20-21.
  3. « Trump, Bannon et "Fire and Fury" : la polémique en 6 actes », sur nouvelobs.com, (consulté le 6 janvier 2018)
  4. La traduction française Le Feu et la Fureur. Trump à la Maison blanche est éditée chez Robert Laffont

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :