Michael Krüger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michael Krüger
Leipziger Buchmesse 2013 Michael Krüger.JPG
Michael Krüger en 2013.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (76 ans)
Wittgendorf (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Distinctions
Œuvres principales

Michael Krüger (né le à Schnaudertal en Allemagne) est un écrivain, éditeur, et traducteur allemand. Il a reçu en 1996 le prix Médicis étranger pour son roman Himmelfarb.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michael Krüger naît dans le quartier de Wittgendorf à Schnaudertal et grandit à Berlin. Après ses études, il travaille chez un éditeur puis tient une librairie à Londres de 1962 à 1965. De retour en Allemagne, il travaille comme lecteur chez Carl Hanser Verlag, dont il devient éditeur en chef en 1986.

En parallèle, il mène une carrière d'écrivain à partir de 1972 en publiant poèmes, nouvelles et romans.

Il est élu membre de l'Académie des arts de Berlin en 1995[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Reginapoly, poésie, éd. Hanser, 1976
  • Diderots Katze, poésie, éd. Hanser, 1978
  • Nekrologe en collaboration avec Ludwig Harig, Harlekin-Presse, 1979
  • Lidas Taschenmuseum, ouvrage collaboratif, poésie, éd. Pfaffenweiler Presse, 1981
  • Wiederholungen, éd. Klaus Wagenbach, 1983
  • Was tun? Eine altmodische Geschichte, éd. Klaus Wagenbach (Quartheft 131), 1984
  • Die Dronte, poésie, éd. Hanser, 1985
  • Zoo, poésie, éd. Pfaffenweiler Presse, 1986
  • Warum Peking? Eine chinesische Geschichte, éd. Klaus Wagenbach (Quartheft 145), 1986
  • Wieso ich? Eine deutsche Geschichte, éd. Klaus Wagenbach (Quartheft 152), 1987
  • Warum Peking? Wieso ich? Zwei Erzählungen, éd. Volk und Welt, 1989
    • Pourquoi moi ? et autres récits, 1990
  • Idyllen und Illusionen. Tagebuchgedichte, éd. Klaus Wagenbach (Quartheft 165), 1989
  • Hinter der Grenze, poésie, éd. Pfaffenweiler Presse, 1990
  • Das Ende des Romans, nouvelle, éd. Residenz, 1990
    • trad. La Fin du roman, 1992
  • Der Mann im Turm, roman, éd. Residenz, 1991
    • L'Homme de la tour, 1994
  • Himmelfarb, roman, éd. Residenz, 1993
prix Médicis étranger 1996
  • Brief nach Hause, poésie, éd. Residenz, 1993
  • Nachts, unter Bäumen, poésie, éd. Residenz, 1996
  • Wettervorhersage, poésie, éd. Residenz, 1998
  • Aus dem Leben eines Erfolgsschriftstellers, récits, éd. Sanssouci Verlag, 1998
  • Wieso ich? Drei haarsträubende Geschichten (Was tun? Warum Peking? Wieso ich?), éd. Wagenbach, 2000
  • Das Schaf im Schafspelz et contes d'autres livres, Sanssouci, 2000
  • Die Cellospielerin, roman, éd. Suhrkamp, 2000
    • La Violoncelliste, 2004
  • Keiner weiß es besser als der Mond, poésie (illustré par Quint Buchholz), éd. Hanser, 2001
  • Wer das Mondlicht fängt, photos et poèmes, éd. Sanssouci, 2001
  • Vom Licht ins Dunkel, neuf poèmes, illustrés par des gravures d'Erika Hegewisch, éd. Merlin, 2001
  • Das falsche Haus, nouvelle, éd. Suhrkamp, 2002
    • La Maison fantôme, 2005
  • Kurz vor dem Gewitter, poésie, éd. Suhrkamp, 2003
  • Vorworte, Zwischenbemerkungen, Nachrufe, éd. Sanssouci, 2003
  • Literatur & Alkohol - Liquide Grundlagen des Buchstaben-Rausches, (avec Ekkehard Faude), éd. Libelle, 2004
  • Die Turiner Komödie - Bericht eines Nachlaßverwalters, Suhrkamp, (trad. La Comédie de Turin), 2005
  • Literatur als Lebensmittel, éd. Sanssouci, 2008
  • Schritte, Schatten, Tage, Grenzen: Gedichte 1976 - 2008, post-face d'Hans Jürgen Balmes, S. Fischer, 2008 (ISBN 978-3-596-18491-0)
  • Ins Reine, éd. Suhrkamp Verlag, 2010 (ISBN 978-3-518-42168-0)
  • Der Gott hinter dem Fenster, éd. Haymon Verlag, Innsbruck-Vienne, 2015 (ISBN 978-3-7099-7191-8)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]