Michael Harris (mathématicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Michael Harris.
Michael Harris
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Directeur de thèse
Distinctions
Fellow of the American Mathematical Society
Prix scientifique Cino Del Duca (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Michael Harris est un mathématicien américain né en 1954. Il est professeur à l’Institut de mathématiques Jussieu-Paris Rive Gauche à l’université Paris Diderot.

Biographie[modifier | modifier le code]

Harris obtient son doctorat à l'université Harvard en 1977, sous la direction de Barry Mazur[1]. Sa thèse, intitulée "On p-Adic Representations Arising from Descent on Abelian Varieties", est ensuite publiée dans la revue Compositio Mathematica[2].

Travaux[modifier | modifier le code]

Il a apporté de notables contributions au programme de Langlands, pour lesquelles il a gagné avec Richard Taylor le Clay Research Award en 2007[3].

Michael Harris a ensuite prouvé, avec Taylor, la conjecture de Langlands locale (en) pour le groupe linéaire GL(n) d'un corps p-adique[4].

Il a récemment démontré, avec Laurent Clozel, Richard Taylor et Nicholas Shepherd-Barron (en), la conjecture de Sato-Tate pour les courbes elliptiques de j-invariant non entier[5].

En 2006, il est lauréat du prix Sophie-Germain.

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Harris, Michael et Taylor, Richard, The geometry and cohomology of some simple Shimura varieties (with appendix by V. G. Berkovich), vol. Number 151, Princeton U. Press, coll. « Annals of Mathematical Studies », , viii+276[6]
  • (en) Harris, Michael, Mathematics without Apologies: Portrait of a Problematic Vocation, Princeton University Press, [7]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice sur le Mathematics Genealogy Project
  2. Michael H. Harris, « On p-adic Representations arising from Descent on Abelian Varieties », Compositio Mathematica, vol. 39,‎ , p. 177–245
  3. http://www.gap-system.org/~history/Societies/Clay.html
  4. (en) M. Harris et R. Taylor, The geometry and cohomology of some simple Shimura varieties, vol. 151, Princeton University Press, (ISBN 978-0-691-09092-4)
  5. (en) R. Taylor, « Automorphy for some l-adic lifts of automorphic mod l representations. II », Publications mathématiques de l'IHÉS, vol. 108, no 1,‎ , p. 183–239
  6. Roche, Alan, « Review: The geometry and cohomology of some simple Shimura varieties, by Michael Harris and Richard Taylor, with an appendix by Vladimir G. Berkovich », Bull. Amer. Math. Soc. (N.S.), vol. 40, no 2,‎ , p. 239–246 (lire en ligne)
  7. (en) In the Mountains of Mathematics Jim Holt 3 décembre 2015 The New York Review of Books
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Michael Harris (mathematician) » (voir la liste des auteurs).