Michael Endres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michael Endres
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Instrument

Michael Endres (Sonthofen, 1961) est un pianiste allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michael Endres naît en 1961, à Sonthofen dans la région des Alpes bavaroises. Il étudie avec Klaus Schilde et Karl Hermann Mrongovius à Munich, puis avec Jacob Lateiner à la Juilliard School à New York, où il reçoit son diplôme de master – et, plus tard avec Peter Feuchtwanger à Londres.

Il est professeur de piano de 1993 à 2004, à la Hochschule fü Musik de Cologne et jusqu'en 2009, à la Hochschule Hanns Eisler de Berlin, de l'automne 2009 à , il enseigne à l'Université de Canterbury à Christchurch en Nouvelle-Zélande et à partir de à l'Institut de musique Barratt Due d'Oslo, en Norvège.

Pendant de nombreuses années, Michael Endres a été le pianiste accompagnateur du baryton Hermann Prey.

Répertoire[modifier | modifier le code]

Spécialisé dans le répertoire classique de Mozart, Schubert, Schumann et Ravel, il dispose néanmoins d'un large répertoire, notamment des compositeurs quelque peu négligés tels, Carl Maria von Weber, Leopold Godowsky, Gabriel Fauré, Arnold Bax et Eduard Tubin[1]. Ses enregistrements comprennent l'intégrale des sonates de Franz Schubert, Wolfgang Amadeus Mozart, Carl Maria von Weber et Arnold Bax ; l'intégrale des œuvres pour piano de Maurice Ravel et de George Gershwin ainsi qu'un enregistrement complet des quatre cents danses de Franz Schubert et disques d'œuvres de Robert Schumann. Ses enregistrements ont reçu de nombreux prix dont celui du « Choc » du Monde de la musique et des « Diapason d'Or », et il a participé à de nombreux grands festivals et concerts dans le monde entier, tels que le Festival de Salzbourg, au Wigmore Hall de Londres, le Festival de Newport, Wiener Musikverein et au Suntory Hall, à Tokyo.

Style[modifier | modifier le code]

Son jeu est souvent décrit, d'après ses enregistrements, comme subtil, élégant et raffiné. Il n'y exprime pas les éléments musicaux dramatiques à l'extrême, ce qui est plus que compensé par les connaissances qu'il apporte et la remarquable clarté de ses lectures et son jeu. Sur la scène du concert, il en découle souvent une approche plus risquée. Richard Dyer du Boston Globe, le décrit comme suit lors de ses débuts au festival de Newport :

« Endres a fait une admirable série de disques pour Capriccio et Oehms Classics – Mozart, Ravel, Weber, Schumann et la plus belle récent dévolue à l'intégrale des sonates de Schubert, mais le disque ne peut lui rendre justice. Ils sont persuasifs, réfléchis et expressifs, mais il n'y a aucun indice de la nature de l'homme, de la prise de risque qui a marqué son récital à Newport. Endres a eu une énorme chances, exprimé comment chaque dimension de la musique était palpitante pour lui et a réussi triomphalement malgré les embûches. »

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Schubert, Œuvres pour piano : danses, écossaises, valses, ländler, menuets, galops (2002, Capricco)
  • Bax, Sonates pour piano (2005, Oehms Classics)

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Michael Endres » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]