Michael Clark (astronome)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clark.
Michael Clark
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Activité

Michael Clark, né en 1942 en Grande-Bretagne[1], est un astronome néo-zélandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michael Clark a été employé puis retraité de l'observatoire astronomique du Mount John de l'Université de Canterbury (Christchurch, Nouvelle-Zélande[2],[3]), où il a travaillé de 1971 à 2006[4].

À l'observatoire astronomique du Mount John, situé près du lac Tekapo dans la région d'Aoraki/Mount Cook, Clark a principalement étudié les étoiles variables en utilisant les programmes photométriques et les spectres stellaires, et participant à leur découverte et à leur suivi au fil de sa carrière[5],[6]. Il a notamment travaillé sur les binaires à éclipses et les Céphéides, sur les quasars, les naines blanches pulsantes, les étoiles éruptives[7],[8].

En juin 1973, il découvre la comète périodique 71P/Clark ; en janvier 1984, il annonce la découverte d'un second objet cométaire, qui reçut le nom 1984b[9], mais qui plus tard ne fut pas confirmé[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michael Clark sur researchgate.net (consulté le 25 mai 2018)
  2. « Past Staff », sur phys.canterbury.ac.nz (consulté le 8 février 2018)
  3. (en) Past Staff
  4. (en) Weekly Newsletter, vol 23, n. 10, 31 mars 2006
  5. (en) John. D. Pritchard, W. Tobin, Michael Clark, A. G. Gilmore, A. H. Batten, The Mount John University Observatory Magellantic Cloud Variable Star Programme, The Third Pacific Rim Conference on Recent Development on Binary Star Research. Proceedings of a conference sponsored by Chiang Mai University, Thai Astronomical Society and the University of Nebraska-Lincoln held in Chiang Mai, Tailandia, 26 ottobre -1 novembre 1995, ASP Conference Series, ed. Kam-Ching Leung, vol. 130, pag. 53, 1997
  6. (en) Michael Clark, Radial Velocities of Some Bright Southern Stars, Information Bulletin on Variable Stars, n. 3407, section 1, décembre 1989
  7. (en) John. D. Pritchard, W. Tobin, Michael Clark, E. F. Guinan, CCD photometry of variable stars in the Magellanic Clouds - V. The eclipsing binaries HV1620 and HV2241, Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 297, n. 1, pag. 278-290, juin 1998
  8. (en) D. A. H. Buckley, D. J. Sullivan, R. A. Remillard, I R. Tuohy, Michael Clark, LB 1800 - A bright eclipsing cataclysmic variable and a transient X-ray source, Astrophysical Journal, Part 1, vol. 355, 1 juin 1990, pag. 617-626, juin 1990
  9. (en) IAUC 3911: 1984b; 1983n; IRAS 0453+444P03
  10. (en) IAUC 3912: 1984b; SN IN NGC 4419; V0332+53; URANUS