Michael Bordt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michael Bordt
Bordt Hochschule fuer Philosophie.jpg
Fonction
Président
École supérieure de philosophie de Munich
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (56 ans)
HambourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Formation
Activités
Autres informations
Religion
Ordre religieux

Michael Bordt, sj, né le à Hambourg, est un jésuite allemand, professeur de philosophie spécialisé dans des travaux de recherche sur Platon et Aristote.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après son baccalauréat et son service civil, Michael Bordt étudie la théologie à l'université de Hambourg de 1981 à 1983, puis de 1983 à 1985 à l'école de philosophie et de théologie de Francfort, dirigée par les jésuites. Il étudie ensuite à l'école supérieure de philosophie de Munich de 1985 à 1988. Sa thèse repose sur le concept de l'être chez Platon dans Le Sophiste.

Michael Bordt entre à la Compagnie de Jésus en 1988. Il termine son Studium de théologie à l'université Louis-et-Maximilien de Munich de 1990 à 1992. En 1992-1993, il retourne à l'école de philosophie et de théologie de Francfort, puis il est envoyé à l'université d'Oxford en 1994. Il y obtient en 1997 un doctorat sur son commentaire du dialogue de Lysis de Platon. Son directeur de thèse est Michael Frede. Il fonde le cercle aristotélicien (Aristoteleskreis) en 1997 à Munich.

Il obtient une bourse de recherche à l'université de Princeton en 2001-2002 et il est reçu en 2003 à l'université de Fribourg grâce à une monographie sur la théologie de Platon.

Michael Bordt est enseignant à l'école supérieure de philosophie de Munich depuis 1997. Il y est professeur à partir de 2004, pour l'esthétique, l'anthropologie philosophique et l'histoire de la philosophie (en particulier de l'Antiquité). Il en devient président de 2005 à 2011.

Quelques travaux[modifier | modifier le code]

  • Was und wichtig ist oder warum die Wahrheit zählt. Gespräche mit Jesuiten über Gerechtigkeit, Veranwortung, und Spiritualität, Munich, 2010
  • Was in Krisen zählt, Munich, 2009
  • Platons Theologie, Fribourg, 2006
  • Aristoteles Metaphysik XII, (Métaphysique XII d'Aristote) traduction et commentaires, Darmstadt, 2006
  • Platon, Herder-Spekrum, Fribourg, 1999
  • Die christliche Antwort auf die existentiellen Fragen des Menschens, in « Theologie und Philosophie » 77 (2002), pp. 110-118
  • Platons Lysis (Lysis de Platon), traduction et commentaires, Ernst Heitsch und Carl Werner Müller, Göttingen, 1998 (thèse)
  • Beweistheorie, Mathematik und Syllogistik. Zum Problem ihres Verhältnisses in Aristoteles ?, in « Theologie und Philosophie » 64 (1989), pp. 23-53

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]