Michaëla Watteaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michaëla Watteaux
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (64 ans)
StockholmVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Michaëla Watteaux est une réalisatrice et scénariste française, née à Stockholm (Suède) le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une scolarité au Lycée Jean de-La-Fontaine et des études à l'École supérieure d'arts graphiques Penninghen, Michaëla Watteaux est reçue au concours de l'IDHEC (28e promotion). Au début des années 1970, elle collabore au collectif H Lights, composé de Jean-Jacques Birgé, Philippe Danton, Thierry Dehesdin, Antoine Guerreiro et Luc Barnier, inventant les images projetées lors de concerts (Gong, Red Noise, Dagon…) et de spectacles d'avant-garde[1].

À la sortie de l'IDHEC, elle travaille d'abord comme assistante à la réalisation puis comme chef monteuse et directrice de production chez Hamster Productions notamment. Elle écrit et réalise ensuite des documentaires tels qu'Un ticket de métro pour la Chine, Il était une fois le maoïsme et Et BB créa la femme. Entre-temps, son court métrage Les Deux Cervelles est présenté au Festival de Cannes.

Avec Un ballon dans la tête, elle signe sa première fiction pour la télévision. Suivent plusieurs téléfilms, diffusés sur TF1 et France Télévisions parmi lesquels Féminin masculine qui traite du plafond de verre des postes de direction pour les femmes, Pour mon fils qui évoque la maltraitance, La Nuit des hulottes pour lequel elle est nommée au 7 d'or de la meilleure réalisation, Un impossible amour qui a pour thème central les amours cachées des prêtres, La Petite Fadette, adapté de George Sand, la saga estivale Les Secrets du volcan ou encore le polar Entre deux eaux[2].

En 2017, elle publie chez City Éditions le roman policier Dark Web sous le pseudonyme de Mia Leksson, un ouvrage précédemment édité sous forme numérique chez Librinova sous le titre Écrans meurtriers.

Michaëla Watteaux a enseigné les techniques du scénario et de la réalisation à l'IDHEC puis la Fémis, au CEEA, au Cifap (Cifacom) et à l'ESRA Paris.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme réalisatrice[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Comme productrice[modifier | modifier le code]

Comme auteur[modifier | modifier le code]

  • 2017 : Dark Web (roman policier), sous le pseudonyme de Mia Leksson (City Éditions)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thomas Sotinel, « Hommage à Luc Barnier », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. Noël Burch et Geneviève Sellier, Ignorée de tous...sauf du public : Quinze ans de fiction télévisée française (1995-2010), Bry-sur-Marne, INA Éditions, , 320 p. (ISBN 978-2-86938-2138), p. 56, 57, 82, 85, 144 et 145

Liens externes[modifier | modifier le code]