Michaël Jeremiasz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michaël Jeremiasz
Image illustrative de l'article Michaël Jeremiasz
Michaël Jeremiasz en juillet 2015.
Tennis en fauteuil roulant
Carrière professionnelle
2001 – 2016
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (36 ans)
Drapeau : France Paris
Taille / poids 1,78 m (5 10) / 65 kg (143 lb)
Prise de raquette Droitier
Entraîneurs Christian Dupuy
Benjamin Jeremiasz
Palmarès
En simple
Titres 39
Finales perdues 30
Meilleur classement 1er (17/10/2005)
En double
Titres 89
Finales perdues 57
Meilleur classement 1er (27/09/2004)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/2 1/2 - F(2)
Double V(1) V(2) V(2) V(3)
Médailles olympiques
Simple - - 1
Double 1 1 1

Michaël Jeremiasz, né le à Paris, est un joueur français de tennis en fauteuil roulant, professionnel de 2001 à 2016.

Il a notamment remporté quatre médailles lors de Jeux paralympiques de 2004, 2008 et 2012, dont une en or en double[1], ainsi que 7 titres du Grand Chelem en double. Il a été numéro 1 mondial en double en 2004 et en simple en 2005.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il pratique le tennis depuis l'âge de 5 ans et a été classé 5/6. Le 7 février 2000, alors qu'il était en vacances à Avoriaz, il est victime d'un accident de ski qui le laisse paraplégique. Il passe 9 mois en rééducation et devient en même temps titulaire d'un DEUG de LEA[2].

Dans la vie civile, il travaille pour le ministère de la défense et gère une société de management pour sportifs handicapés.

Il est le porte-drapeau de la délégation française lors de la cérémonie d'ouverture Jeux paralympiques de Rio en 2016[3]. Un documentaire intitulé Les Superhéros diffusé sur France 4 le lui est en partie consacré, ainsi qu'à Marie-Amélie Le Fur, Sandrine Martinet-Aurières, Théo Curin et Mathieu Bosredon[4].

Marié à Carolyn, kinésithérapeute, il a un fils né en 2016[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il débute sur le circuit en 2001 et remporte le Dutch Open, catégorisé Championship 1 dès sa deuxième participation à un tournoi officiel. En 2003, il signe ses premiers succès en Super Series en double à Melbourne et au British Open. Il participe à la finale du Masters en fin d'année.

En 2004, il remporte un total de 19 titres dont l'Open du Japon et le British Open en double. Grâce à deux titres et deux finales en Super Series, il devient n°1 mondial en double après avoir été médaillé d'argent aux Jeux paralympiques. En simple, il est finaliste au Masters et remporte le Championship 1 de Saint-Louis. Avec 5 titres ITF 1 et quatre finales en Super et Masters Series, il décroche la place de n°1 mondial en simple au mois d'octobre 2005. Il s'agit de sa saison la plus prolifique en simple avec une finale à l'US Open et au Masters ainsi qu'un titre à San Diego notamment. Il s'adjuge également son premier tournoi du Grand Chelem en à l'US Open avec Robin Ammerlaan. L'année suivante, il remporte son unique titre en simple lors de l'Open d'Australie contre Satoshi Saida puis peu après le Super Series de Melbourne. Il signe en fin d'année un doublé à l'US Open, toujours avec Ammerlaan après avoir perdu contre ce dernier en simple.

En 2007, il remporte avec Stéphane Houdet son premier Roland-Garros ainsi que le Masters de double. Sa saison 2008 ressemble beaucoup à la précédente, il devient cependant médaillé d'or aux Jeux paralympiques de Pékin avec Houdet, soit le titre le plus important de sa carrière. En 2009, toujours avec Houdet, il remporte deux nouveaux tournoi du Grand Chelem (Roland-Garros et Wimbledon) ainsi que l'Open du Japon et le British Open. Il joue très peu jusqu'en 2011 à cause de diverses blessures et dispute essentiellement des tournois de catégorie inférieure. Il remporte néanmoins l'Open de Floride, l'Open de France et de Grande-Bretagne et participe à la finale de Wimbledon. Il signe ainsi ses principaux résultats en double avec trois autres titres en Grand Chelem entre 2012 et 2013. Début 2012, il gagne son dernier tournoi majeur en simple à Sydney.

Peu actif en 2014, il participe à deux finales à Wimbledon et l'US Open en 2015 et remporte le Masters avec Gordon Reid. En 2016, il annonce qu'il dispute son dernier Roland-Garros et ses derniers Jeux paralympiques et qu'il mettra un terme à sa carrière au mois de novembre.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux paralympiques[modifier | modifier le code]

Victoires dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Finales dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Parcours au Masters[modifier | modifier le code]

  • Finaliste en simple messieurs en 2004, 2005 et 2007
  • Vainqueur en double messieurs en 2005 avec Jayant Mistry, en 2007 avec Stéphane Houdet, en 2011 avec Tom Egberink, en 2015 avec Gordon Reid
  • Finaliste en double messieurs en 2003, 2004 et 2006 avec Jayant Mistry, en 2013 avec Nicolas Peifer, en 2014 avec Gordon Reid

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michaël Jérémiasz : "Porte-drapeau, une fierté et une vraie reconnaissance", francetvsport, 27 août 2016
  2. Michaël Jérémiasz: Qui est le porte-drapeau des Bleus aux Jeux paralympiques de Rio, gala.fr, 7 septembre 2016
  3. « On connait un des deux porte-drapeaux français aux Jeux de Rio », Huffington Post,‎ (lire en ligne)
  4. « Un documentaire met en valeur la force du handicap », sur L'équipe,
  5. D. Valeille et E. Lhéritier, documentaire Les Superhéros sur France 4, 7 septembre 2016, 1 h 10 min 20 s.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :