Miannay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Antoine Miannay.
Miannay
Le château de Miannay, lieu d'accueil.
Le château de Miannay, lieu d'accueil.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Canton Abbeville-2
Intercommunalité Communauté de communes du Vimeu
Maire
Mandat
Philippe Delaporte
2014-2020
Code postal 80132
Code commune 80546
Démographie
Population
municipale
558 hab. (2014)
Densité 63 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 05′ 52″ nord, 1° 43′ 14″ est
Altitude Min. 7 m
Max. 82 m
Superficie 8,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Miannay

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Miannay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Miannay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Miannay

Miannay est une commune française, située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située dans la vallée de la Trie, la commune de Miannay est traversée par l'axe routier Abbeville-Le Tréport, la route départementale 925 (RD 925), encore appelée localement « route nationale ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

La famille De Miannay a tenu la seigneurie au moins de la fin du XIIe siècle jusqu'en 1380[1].

Elle disparait entièrement après la première moitié du XIVe siècle[2].

Martin de Miannay est au nombre des nobles et fieffés du bailliage d'Amiens convoqués pour la guerre le [2].

Deuxième Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le village est bombardé en 1940. L'église est détruite.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Alain Depoilly    
mars 2008 avril 2014 Francine Gallet    
avril 2014[3] en cours
(au 6 mai 2014)
Philippe Delaporte    

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 558 habitants, en diminution de -1,76 % par rapport à 2009 (Somme : 0,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
810 800 722 744 842 797 840 843 852
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
840 906 895 886 859 821 781 770 726
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
704 704 654 600 594 590 599 542 571
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
557 544 505 579 558 553 579 553 558
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Sports[modifier | modifier le code]

La JS Miannay est le club de football local de la commune. Il évolue en Promotion Interdistricts de la Ligue de Picardie.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pierre. Bombardée en 1940, l'église a été reconstruite en 1961-1962, dans un style moderne, avec un campanile distinct de la nef.[9]
  • Manoir de Miannay, inscrit aux Monuments historiques depuis 1988.
  • Oratoire, route de Bouillancourt. Dédié à la Vierge, il a été édifié vers 1950 par les propriétaires du château de Bouillancourt[10]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Miannay (Somme).svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

D'azur aux trois molettes d'argent[11].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Flavien Miannay, chef d'orchestre et compositeur.
  • Stéphane Graindor, ancien gardien du SC Abbeville, actuel entraîneur-adjoint de ce même club.
  • Michel Lecuyer, accordéonniste au Picardie Musette

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lire en ligne dans l'Armorial de France.
  2. a et b René de Belleval, Nobiliaire du Ponthieu et du Vimeu, tome 2, 1864, p.  207.
  3. Le Courrier picard, édition d'Abbeville, 10 avril 2014, p. 13.
  4. « Le palmarès des villes et villages fleuris », Le Courrier picard édition de l'Oise.,‎
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  9. Christian Anquier, « L'apéro du patrimoine à l'église », Courrier picard, vol. Picardie maritime,‎ , p. 16 (lire en ligne)
  10. André Guerville, Chapelles et oratoires en Pays de Somme, Abbeville, imp. Frédéric Paillart, coll. « Richesses en Somme », 4e trimestre 2003, 302 p., p. 112 (ASIN B000WR15W8).
  11. http://armorialdefrance.fr/page_blason.php?ville=6360