Miami Vice : Deux flics à Miami

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un film <adj> image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un film américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Miami Vice
Deux flics à Miami
Titre québécois Deux flics à Miami
Titre original Miami Vice
Réalisation Michael Mann
Scénario Michael Mann
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal Pictures
Motion Picture ETA
Forward Pass
Foqus Arte Digital
Metropolis Films
Michael Mann Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre policier
Durée 132 minutes
Sortie 2006

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Miami vice : Deux flics à Miami ou Deux flics à Miami[1] au Québec (Miami Vice) est un film américain de Michael Mann sorti en 2006. C'est une adaptation cinématographique de la série télévisée Deux flics à Miami.

Résumé[modifier | modifier le code]

Les inspecteurs James « Sonny » Crockett et Ricardo Tubbs, deux flics de la brigade des stupéfiants de la police de Miami-Dade, mènent une guerre sans merci contre les trafiquants de drogue et autres criminels de Floride.

Alors qu'ils cherchent à arrêter en flagrant délit un proxénète nommé Neptune, l'un de leurs indics, Alonzo Stevens, qui coopérait avec les FBI, leur apprend qu'il s'est fait démasquer et que sa famille ainsi que les agents impliqués sont désormais gravement menacés. Alonzo se suicide à l'annonce de la découverte du corps de sa femme. Sonny et Ricardo rencontrent alors Fujima, un agent du FBI, que leur présente leur lieutenant, Castillo. Fujima propose qu'ils s'infiltrent dans le cartel qu'il croit être dirigé par José Yero, propriétaire de plusieurs discothèques en Amérique du Sud, car c'est ce cartel qui livre en drogue les assassins des policiers. Ils acceptent et se font passer eux-mêmes pour des trafiquants afin d'infiltrer le réseau et de le remonter.

Ils commencent tout d'abord par observer comment les livraisons se réalisent, par deux bateaux offshore très rapprochés. Ils parviennent à trouver le lieu où les cargaisons sont stockées, s'emparent d'une cargaison de drogue et détruisent les bateaux offshore. Par la suite, ils se servent d'un informateur nommé Nicholas et l'obligent à les mettre en contact avec Yero. Ce dernier leur donne rendez-vous en Haïti où ils se rendent. Après une rencontre un peu tendue avec Yero, ils apprennent que ce dernier n'est pas le patron du cartel mais uniquement le chef de la sécurité ; une femme nommée Isabella, qui se révèle être l'administratrice financière du cartel, les emmène rencontrer le chef suprême nommé Archangel de Jesus Montoya ; ce dernier leur explique froidement ce qu'il attend d'eux et les opportunités à prendre.

Sonny et Ricardo opèrent alors un chargement de drogue en Colombie et le ramènent par avion jusqu'en Floride en prenant soin d'avoir fait décoller un avion identique par leur équipe pour que le radar ne signale pas la présence d'un avion suspect non signalé. Un peu plus tard, ils prétendent avoir trouvé le chargement volé à Yero par eux-mêmes pour le mettre en confiance. Ils se voient confier un autre chargement partant de Baranquilla en Colombie.

Sonny demande à Isabella si elle peut lui offrir un verre, il l'emmène en offshore à la Havane où ils sympathisent et ont une aventure. Après ces péripéties, ils rencontrent leur chef et Fujima et révèlent quelle est réellement l'étendue du cartel, quelles sont les cargaisons transportées, où sont les circuits de blanchiment. Sonny veut aller plus loin que la mission prévue initialement et Fujima, pas très convaincu, accepte.

Au moment de partir à Baranquilla, Sonny et Ricardo rencontrent à nouveau Yero et Isabella pour les dernières recommandations. Sonny et Isabella dansant de façon un peu trop explicite devant les caméras de surveillance de Yero, ce dernier devine ce qui se passe entre eux. Intimement convaincu que Sonny et Ricardo ne sont pas clairs et cherchant à les mettre hors course, Yero organise l'enlèvement de Trudy, la petite amie de Ricardo, par des membres de la Confrérie Aryenne, afin de réaliser un chantage sur le lieu de la livraison. Entretemps, il capture également Isabella et demande à Montoya la tête des deux flics.

Sonny et Ricardo parviennent à établir que les ravisseurs logent dans un mobile-home. Ils montent alors une opération commando et parviennent à délivrer Trudy mais Yero fait exploser la bombe placée dans le mobile-home, ce qui brûle Trudy et la plonge dans le coma. Sonny prévient alors Yero que s'il ne vient pas récupérer sa cargaison, il la vendra ailleurs. rendez-vous est pris mais Sonny et Ricardo se doutent que le lieu de rendez-vous sera un piège truffé de tireurs d'élite. Une fois sur place et les tireurs embusqués abattus, une énorme fusillade éclate alors entre les hommes de Yero, épaulés par les Frères Aryens, opposés à la brigade de Sonny et Ricardo.

Tous les trafiquants sont abattus, un policier est blessé, Sonny parvient à exfiltrer Isabella et l'emmène pour lui éviter d'être poursuivie. Ricardo s'en retourne au chevet de Trudy qui finit par sortir du coma.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Légende : VF = Version Française[réf. nécessaire] et VQ = Version Québécoise[4]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Michael Mann était producteur de la série télévisée Deux flics à Miami. S'il n'en a réalisé aucun épisode, il avait écrit le scénario de l'épisode Golden Triangle: Part 2 de la saison 1. Le scénario`du film est quant lui une réécriture de l'épisode 16 de la première saison (Y'a pas de sot métier / Smuggler's Blues). Michael Mann explique qu'avec ce long métrage, il a pu aller plus loin qu'à la télévision : « Un film interdit aux moins de 17 ans peut montrer bien plus de choses que la télévision. Nous nous sentions toujours un peu bridés au temps de la série, alors qu'aujourd'hui, nous pouvons restituer à nos personnages toute leur sensualité et faire exister à l'écran les couples Crockett/Isabella et Tubbs/Trudy »[5].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Lorsque le projet d'adaptation de la série a été lancé, il a été demandé à Don Johnson quel acteur il voyait pour lui succéder dans la peau de Sonny Crockett. Il a répondu Colin Farrell[6].

Michael Mann avait auparavant dirigé à deux reprises Jamie Foxx : dans Ali (2001) et Collatéral (2004).

Pour la préparation de ses acteurs, Michael Mann a fait suivre à Colin Farrell et Jamie Foxx trois mois d'entraînement à Miami avec une escouade de policiers locaux et fédéraux (séances de tir quatre fois par semaine, maniement des armes, mise en situation, etc.)[5].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu à Miami, aux studios Universal d'Universal City, en Uruguay (Atlántida, Ciudad del Este, Montevideo, Punta del Este), en République dominicaine (Saint-Domingue) ainsi qu'aux Chutes d'Iguazú entre le Brésil et l'Argentine[7].

Le film a été entièrement tourné avec la caméra numérique Thomson Viper, ultra-perfectionnée à l'époque. Ce procédé a notamment facilité les nombreuses scènes tournées la nuit comme l'explique Michael Mann : « Avec la HD, précise le réalisateur, on peut capter des nuances que la pellicule n'attrape pas... »[5].

Le tournage a connu plusieurs évènements perturbants, comme l'irruption d'un inconnu armé provoquant une fusillade sur le plateau en République Dominicaine ou encore l'hospitalisation de Colin Farrell pour épuisement et dépendance à un médicament[5].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Miami Vice
Original Motion Picture Soundtrack
Bande originale de divers artistes
Sortie
Durée 73:08
Genre musique de film, pop rock, musique électronique
Label Atlantic Records[8]
Critique

La musique originale est composée par le Britannique John Murphy. L'album contient cependant davantage de chansons non inédites. On retrouve par ailleurs une reprise de In the Air Tonight de Phil Collins. La version originale figurait dans l'épisode pilote de la série télévisée.

Liste des titres
  1. Nonpoint - In the Air Tonight
  2. Moby featuring Patti LaBelle - One of These Mornings
  3. Mogwai - We're No Here
  4. Nina Simone - Sinnerman (Felix da Housecat's Heavenly House Mix)
  5. Mogwai - Auto Rock
  6. Manzanita - Arranca
  7. India.Arie - Ready for Love
  8. Goldfrapp - Strict Machine
  9. Emilio Estefan - Pennies in My Pocket
  10. King Britt - New World in My View
  11. Blue Foundation - Sweep
  12. Moby - Anthem
  13. Freaky Chakra - Blacklight Fantasy
  14. John Murphy - Mercado Nuevo
  15. John Murphy - Who Are You
  16. King Britt & Tim Motzer - Ramblas
  17. Klaus Badelt & Mark Batson - A-500
Autres titres présents dans le film

Sortie[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
63 450 470 $[2] [10] 10[10]
Drapeau de la France France 1 576 194 entrées[11]
Alt=Image de la Terre Mondial 163 794 509 $[2] - -

Autour du film[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du film » sur Cinoche, consulté le 26 décembre 2014
  2. a, b et c (en) « Miami Vice », sur Box Office Mojo (consulté le 1er juillet 2016)
  3. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  4. « Fiche du doublage québécois du film » sur Doublage Québec, consulté le 26 décembre 2014
  5. a, b, c et d Secrets de tournage - Allociné
  6. (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  7. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  8. (en) Various – Miami Vice - Original Motion Picture Soundtrack - Discogs
  9. (en) « Original Soundtrack - Miami Vice (Original Soundtrack) », sur AllMusic (consulté le 1er juillet 2016)
  10. a et b (en) « Miami Vice - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 1er juillet 2016)
  11. « Miami Vice », sur JP box-office.com (consulté le 1er juillet 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]