Meussia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Meussia
Vue de l'église de Meussia.
Vue de l'église de Meussia.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Saint-Claude
Canton Moirans-en-Montagne
Intercommunalité Communauté de communes Jura Sud
Maire
Mandat
Pascal Garofalo
2014-2020
Code postal 39260
Code commune 39328
Démographie
Population
municipale
446 hab. (2014)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 29′ 56″ nord, 5° 43′ 32″ est
Altitude Min. 439 m
Max. 875 m
Superficie 13,64 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Meussia

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Meussia

Meussia est une commune française située dans le département du Jura en région Bourgogne-Franche-Comté. Les habitants sont appelés les "Mussinois - Mussinoises".

Géographie[modifier | modifier le code]

Meussia est une commune nichée sur le premier plateau du Jura. À proximité du lac de Vouglans, elle fait partie de la Petite Montagne jurassienne.

Les villes de Lons-le-Saunier, Saint-Claude et Oyonnax sont sensiblement distantes d'une trentaine de kilomètres du bourg. Moirans-en-montagne, Clairvaux-les-Lacs, et Orgelet sont des bourgades localisées à 10 km du village.

La superficie de la commune est de 1364 hectares. L'altitude de la mairie est de 585 m.

La commune fait partie du Parc naturel régional du Haut-Jura, et elle se situe à la porte Nord de la Communauté de communes Jura Sud à laquelle elle appartient.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Thoiria Châtel-de-Joux Rose des vents
Coyron
Maisod
N Étival
O    Meussia    E
S
Charchilla, Crenans Moirans-en-Montagne

Histoire[modifier | modifier le code]

Nom latin : Musciacum

  • IXe siècle : Le village de Meussia fait son apparition dans les écrits.
  • 1316 : La chapelle de Meussia est nommée succursale de la paroisse de Charchilla, mais sans droit de cimetière.
  • XVIe siècle : Présence de plusieurs manufactures de draps.
  • XVIIe siècle : Présence d'un château sur le territoire communal, la destruction de ce monument est fixée par Louis XIV.
  • 1636 : Perte de la fonction de succursale de la chapelle pendant la guerre.
  • 1636 - 1640 : Pillage et mise en ruines du château par les Français.
  • 20 mai 1670 : Vente de la place où était situé le château à un particulier. Son occupation n'est pas reconnaissable, on ne présume plus l'existence de cet édifice à ce moment.
  • 1705 : Premiers registres de la commune.
  • 22 septembre 1757 : Décret qui érige la chapelle en succursale de l'église de Charchilla avec Coyron pour annexe.
  • 1791 : Vente à l'état de la maison seigneuriale qui sert de logement aux religieux.
  • 1833 : Construction de l'église.
  • 1842 : Fin de l'extraction du minerai de fer pour les forges de Clairvaux-les-lacs.
  • 6 juin 1898 : Les travaux de construction de la voie des chemins de fer vicinaux du Jura reliant Saint-Claude à Lons-le-Saunier via Conliège, Clairvaux, Meussia, Moirans-en-Montagne et Saint-Lupicin sont commencés. Le premier "Tacot" (petit train) relie Lons-le-Saunier à Saint-Claude à la fin de l'année.
  • 1948 : La ligne Lons-le-Saunier - Saint-Claude est fermée.
  • 1995 : Rénovation de l'église.
  • 2009-2010 : Construction de la nouvelle mairie en place et lieu de l'ancienne poste communale.
Communes de France finissant en -a

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 en cours Pascal Garofalo DVD Chef d'entreprise

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 446 habitants, en augmentation de 10,67 % par rapport à 2009 (Jura : -0,23 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
450 514 520 503 487 422 431 429 412
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
415 385 377 319 298 327 284 273 246
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
260 252 252 225 237 241 205 197 190
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
250 302 391 417 393 382 385 446 446
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

L'activité industrielle comporte principalement de la plasturgie et de l'artisanat du bois (tournerie).

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Voies[modifier | modifier le code]

18 odonymes recensés à Meussia
au 17 novembre 2013
Allée Avenue Bld Chemin Cours Impasse Montée Passage Place Quai Rd-point Route Rue Ruelle Autres Total
0 0 0 0 0 2 1 0 1 [N 1] 0 0 1 11 [N 2] 0 2 [N 3] 18
Notes « N »
  1. Place du 8-Mai-1945
  2. Dont une Rue du 19-Mars-1962
  3. Voie(s) en relation avec divers hameaux, quartiers, lieux-dits, écarts, etc.
Sources : rue-ville.info & annuaire-mairie.fr & OpenStreetMap & FNACA-GAJE du Jura

Édifices[modifier | modifier le code]

  • Église au centre du village

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]