Meurtres à Aix-en-Provence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Meurtres à Aix-en-Provence
Description de cette image, également commentée ci-après
Réalisation Claude-Michel Rome
Scénario Claude-Michel Rome
Acteurs principaux
Sociétés de production Leonis
Pays de production Drapeau de la France France
Genre Policier
Durée 91 minutes
Première diffusion

Drapeau de la Suisse , sur RTS Un
Drapeau de la Belgique , sur La Une

Drapeau de la France , sur France 3

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Meurtres à Aix-en-Provence est un téléfilm français, de la collection Meurtres à..., écrit et réalisé par Claude-Michel Rome et diffusé pour la première fois, en Suisse, le sur RTS Un[1], en Belgique le , sur La Une[2] et en France , sur France 3[3].

Synopsis[modifier | modifier le code]

La commandante Anne Giudicelli est chargée de l'enquête sur le meurtre d'un homme retrouvé crucifié dans la crypte de la cathédrale Saint-Sauveur d'Aix-en-Provence. Sur son corps, on retrouve un morceau de vieux parchemin ressemblant à une prophétie de Nostradamus. La sœur de l'enquêtrice est justement une grande historienne spécialisée dans la décryptage de ces prophéties. Malgré dix ans de brouille, les deux sœurs vont devoir collaborer alors que les meurtres se multiplient.

Fiche technique[3],[4][modifier | modifier le code]

Distribution[5][modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage s'est déroulé du au [6], à Aix-en-Provence et dans les environs, notamment à Sainte-Victoire, à Gardanne, sur le Cours Mirabeau et sur la Place des Quatre-Dauphins. L'Église de la Madeleine a servi de décor pour les scènes censées se dérouler dans la Cathédrale Saint-Sauveur[7].

Astrid Veillon et Andréa Ferréol habitent toutes les deux à Aix-en-Provence[7].

Sortie DVD[modifier | modifier le code]

Le téléfilm sort en DVD le . Il est édité par LCJ Editions.

Audience[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Télérama juge que le scénario « apparaît comme une cascade de rebondissements capillotractés, échafaudés autour d'une cellule familiale azimutée, d'une mère castratrice et de vengeances à répétition », qualifiant l'intrigue d'« hautement indigeste », mais salue la prestation d'Astrid Veillon, Isabelle Vitari et Andréa Ferréol[8]. Télé 2 semaines affiche plutôt le sentiment inverse, estimant que « l'enquête parvient à séduire, même si les acteurs ont tendance à surjouer leur partition »[9]. Le magazine belge Télépro, lui, qualifie le téléfilm de « suspense prenant, servi par un charmant duo féminin »[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Meurtres à Aix-en-Provence », sur Mon programme TV (consulté le )
  2. « Meurtres à Aix-en-Provence : Astrid Veillon dans son salon », sur RTBF TV (consulté le )
  3. a et b Sarah Cretenet, « Meurtres à Aix-en-provence », sur FranceTVPro, (consulté le )
  4. (en) Meurtres à Aix-en-Provence sur l’Internet Movie Database
  5. Meurtres à Aix-en-Provence sur Allociné
  6. François, « En tournage : Meurtres à Aix-en-Provence avec Astrid Veillon et Isabelle Vitari », sur Le blog TVNews, (consulté le ).
  7. a et b Manuel Gros, « "Meurtres à Aix-en-Provence" : Astrid et Andréa dans le coup », sur LaProvence.com, (consulté le ).
  8. Emmanuelle Skyvington, « Meurtres à Aix-en-Provence », sur Télérama.fr, (consulté le ).
  9. Anne Lenoir, « Astrid Veillon mène l'enquête dans Meurtres à Aix-en-Provence (France 3) », sur Télé 2 semaines, (consulté le ).
  10. « Meurtres à Aix-en-Provence », sur Télépro, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]