Meurtre à la mode

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Meurtre à la mode
Titre original Murder a la Mod
Réalisation Brian De Palma
Scénario Brian De Palma
Sociétés de production Aries Documentaries
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie, thriller
Durée 80 minutes
Sortie 1968

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Meurtre à la mode (Murder a la Mod) est un film américain réalisé par Brian De Palma et sorti en 1968 dans un seul cinéma de New York. Le film est donc passé inaperçu. Il a cependant pu être redécouvert lors de la sortie d'une édition DVD remastérisée en 2006 aux États-Unis. En France, le film sort pour la première fois en DVD fin 2011.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une jeune actrice est retrouvée morte. Elle a été poignardée à de nombreuses reprises dans les yeux par un pic à glace. Son meurtre est montré trois fois, dans trois styles et de trois points de vue différents.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Meurtre à la mode est le deuxième long métrage de fiction réalisé par Brian de Palma après The Wedding Party qui ne sortira qu'en 1969 au cinéma. De Palma s'est à l'époque associé avec un de ses amis, Ken Burrows, pour fonder une petite maison de production qui réalise des films institutionnels et des documentaires dans le but de gagner suffisamment d'argent pour produire un long métrage[1]. C'est donc pour moitié avec l'argent de ces commandes qu'ils financent les 50 000 dollars que coûte ce film, l'autre moitié venant d'un coproducteur spécialisé dans le cinéma érotique à qui ils ont fait croire que le film appartenait à ce genre[1].

Accueil[modifier | modifier le code]

Le coproducteur du film, qui s'attendait à un film érotique « avec plein de filles nues » est tellement désappointé par le film que De Palma et son associé doivent se charger eux-mêmes de la distribution[1]. Le film sort à New York dans un cinéma de la Deuxième Avenue, le Gate Theater (en), en double programme avec un film de Paul Bartel, The Secret Cinema (en)[1]. Il y reste programmé deux semaines[1].

Analyse[modifier | modifier le code]

La première partie, filmée comme un soap opera, adopte le point de vue de la victime du meurtre[1]. Les plans sont longs et une voix off raconte les événements antérieurs au meurtre[1]. La deuxième partie montre les mêmes événements dans un style hitchcockien[1]. La dernière partie est filmée du point de vue du tueur sourd et muet, à la manière d'un film burlesque, avec des accélérés[1]. C'est avec ce film que De Palma découvre à quel point le style d'un film influence la manière dont l'histoire est perçue par le spectateur[1]. Il reprendra le même principe dans son film suivant, Greetings où se trouvent trois personnages principaux et trois styles différents de filmage[1].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Il est à noter que Brian de Palma rendra hommage à ce film dans son opus Blow Out, lors d'une scène où l'acteur Dennis Franz (jouant le rôle d'un reporter photo) en regarde un extrait à la télévision, alors que Nancy Allen vient chez lui à l'improviste[2],[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m Blumenfeld et Vachaud, p. 26-27.
  2. l'article « The Wedding party & Murder a la mod » sur le site Brian de Palma, virtuose du 7e Art.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Samuel Blumenfeld et Laurent Vachaud, Brian de Palma : Entretiens avec Samuel Blumenfeld et Laurent Vachaud, Calmann-Lévy, , 214 p. (ISBN 2-7021-3061-5)

Liens externes[modifier | modifier le code]