Meures

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Meures
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haute-Marne
Arrondissement de Chaumont
Canton Bologne
Intercommunalité Communauté de communes du bassin de Bologne Vignory et Froncles
Maire
Mandat
Patrick Poinsot
2014-2020
Code postal 52310
Code commune 52322
Démographie
Gentilé Meurois, Meuroises
Population
municipale
134 hab. (2015 en augmentation de 19,64 % par rapport à 2010)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 11′ 38″ nord, 5° 03′ 59″ est
Altitude 273 m
Superficie 8,17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Marne
City locator 14.svg
Meures

Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Marne
City locator 14.svg
Meures

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Meures

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Meures

Meures est une commune française rurale, située dans le département de la Haute-Marne en région Grand Est.

Les emplois de la commune sont liés à l'agriculture, à la sylviculture et à l'héliciculture à la ferme aux Escargots.

Géographie[modifier | modifier le code]

Meures est située à une altitude 252 à 392 mètres. Les communes limitrophes de Meures sont Annéville-la-Prairie, Lamancine, Ormoy-lès-Sexfontaines, Oudincourt et Sexfontaines[1]. La ville la plus proche est Chaumont, située à 11 km de la commune.

Le village est arrosé par le Ruisseau de la Saus, qui se trouve à une altitude de 271 mètres[2]. On compte également des petits cours d'eau comme le Meures et le Vasil.

Les forêts proches sont la forêt du Bois Charrüé à environ 4,5 km et la forêt de l'Étoile à 6,6 km.

Histoire[modifier | modifier le code]

La zone géographique de l'actuel département de la Haute-Marne était habitée par les Lingons, peuple des Gaules, qui croyaient à l'immortalité de l'âme. Leurs cérémonies religieuses se tenaient en forêt comme en témoignent les pierres druidiques (dolmens, menhirs, cromlech). La capitale était Langres. Ils vivaient d'agriculture et approvisionnaient Rome à l'époque de la conquête romaine. Au cours des siècles, ils subirent les luttes féodales des seigneurs, les attaques des Anglais, les famines, les guerres religieuses, les guerres napoléoniennes, la guerre de 1870-1871 et ses réquisitions.

Le nom du village aurait comme origine Mauras, qui signifie marais.

En 1793, le nom de la commune était Meure. Elle s'est appelée Meurs en 1801.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Robert Blanchot    
mars 2014 mars 2020 Patrick Poinsot    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2015, la commune comptait 134 habitants[Note 1], en augmentation de 19,64 % par rapport à 2010 (Haute-Marne : -2,65 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
292 304 323 350 371 356 357 351 340
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
296 285 287 287 278 257 228 219 197
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
203 180 165 118 120 118 135 118 143
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
126 124 110 122 114 112 106 111 133
2015 - - - - - - - -
134 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Borne de la Terre sacrée : L'une des six bornes de ce genre, dédiées aux morts de la Première Guerre mondiale. Leur concepteur, le sculpteur Gaston Deblaize, un ancien poilu, était originaire du village. Il avait rapporté de la terre des champs de bataille de Verdun. La tradition voulait que du blé semé devant la borne le 11 novembre de chaque année était moissonné le premier dimanche de juillet et envoyé pour être disposé sur les quatre autres bornes (situées à l'église Saint-Louis des Invalides à Paris, au cimetière national d'Arlington aux États-Unis, sur le récif de Guernic au large de la presqu'île de Quiberon, dans la commune de Cinq-Mars-la-Pile dans l'Indre-et-Loir et sur une plage d'Ajaccio).
  • Le monument de Tambouctou en mémoire du lieutenant de vaisseau Boiteux originaire de Meures.
  • Église Saint-Pierre-Saint-Paul et son cadran solaire, qui a deux aiguilles[7].
  • Le lavoir[1].

Randonnées[modifier | modifier le code]

  • Le circuit de "la Borne Sacrée", long de 9 km.

Fête du Pain[modifier | modifier le code]

Elle est organisée par la commune chaque deuxième dimanche de juillet dans le cadre de la cérémonie de la Borne de Terre Sacrée. On cuit du pain dans un ancien four. Cette fête donne lieu également à la fête patronale et artisanale avec une exposition sur le thème de l'artisanat et de la gastronomie.

Spécialités régionales[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'appellation d'origine contrôlée pour le fromage Langres. La région produit également l'emmental français Est-Central, ainsi que les vins de la Haute-Marne.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]