Mette Ivers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mette Ivers
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activités
Enfant
Site web

D'origine danoise, Mette Ivers est une illustratrice française pour la jeunesse, née le 18 mai 1933 à Boulogne-Billancourt. L’œuvre de Mette Ivers se partage entre peintures et illustrations : Bayard, Hatier, Hachette, L'École des Loisirs, ...

Biographie[modifier | modifier le code]

Née le 18 mai 1933 à Boulogne-Billancourt, elle fait ses études en France, et à l'école des Beaux Arts de Copenhague[1].

En février 1957, au Café de Flore à Paris, elle fait la rencontre d'Albert Camus, dont elle devient une des maîtresses[2] ,[3]. Catherine Camus, fille du célèbre écrivain, a refusé à Mette Ivers la publication de lettres évoquant Le Premier Homme[4],[5],[6].

Elle est longtemps restée dans l'anonymat, puis Olivier Todd l’appela « Mi » dans sa biographie de 1996[7]. Herbert R. Lottman l'appela  « Torve » dans la deuxième édition de son livre « Albert Camus: A Biography »[8]. En 2013, plus d'un demi-siècle après la mort de l'écrivain, elle sort de l'ombre pour la première fois, à travers une interview aux Cahiers de L'Herne[9].

Elle devient également une illustratrice féconde pour la littérature enfantine, notamment pour les romans du Livre de poche Hachette jeunesse, et pour J'aime lire. Un trait charbonneux souligne des fronts pensifs, des visages et des mains délicats, des détails minutieux dans une ombre suggérant le fantastique ou le merveilleux.

Elle a illustré entre autres :

Elle se consacre à l'illustration de contes du monde entier.

Avec Jean-Jacques Sempé, elle a eu une fille, la décoratrice et designer Inga Sempé[12],[13]. Elle est divorcée[14]. Elle vit et travaille à Paris et dans le Midi.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Mette Ivers », sur ricochet-jeunes.org
  2. Olivier Todd, Albert Camus, une vie, Gallimard,
  3. (da) Jørn Boisen, Albert Camus: En introduktion, Gyldendal A/S, (lire en ligne)
  4. Catherine Golliau, « Catherine Camus : "Je ne suis pas une gardienne du temple" », Le Point,‎ (lire en ligne)
  5. Catherine Golliau, « DOODLE - Centenaire d'Albert Camus : que représente Albert Camus aujourd'hui ? », Le Point,‎ (lire en ligne)
  6. « Énigmes et malentendus autour de Camus », L'Express,‎ (lire en ligne)
  7. Olivier Todd, Albert Camus. Une vie, Paris, Gallimard, coll. « NRF Biographies », (ISBN 9782070732388), chap. 48
  8. (en) Herbert R. Lottman, Albert Camus: A Biography, Corte Madera, California, Gingko Press Inc., (ISBN 9781584235347), « Camus Confidential. Preface to the new Edition »
  9. « Enigmes et malentendus autour de Camus », LExpress.fr,‎ (lire en ligne)
  10. Michel Defourny, Le livre et l'enfant, De Boeck Supérieur,
  11. « Des contes à Montreuil », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  12. « Inga Sempé, sobre et audacieuse », L'Express,‎ (lire en ligne)
  13. Anne-Marie Fèvre, « Inga Sempé. Design bien trempé », Libération,‎ (lire en ligne)
  14. (en-GB) « Camus and his women », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]