Metsamor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Metsamor
(hy) Մեծամոր
Administration
Pays Drapeau de l'Arménie Arménie
Région Armavir
Maire
Mandat
Robert Grigoryan (HHK)[1],[2]
2012-2016
Démographie
Population 9 191 hab. (Recensement 2011)
Densité 919 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 08′ 34″ nord, 44° 06′ 59″ est
Superficie 1 000 ha = 10 km2
Fuseau horaire UTC+4
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Arménie
Voir sur la carte administrative d'Arménie
City locator 13.svg
Metsamor
Géolocalisation sur la carte : Arménie
Voir sur la carte topographique d'Arménie
City locator 13.svg
Metsamor

Metsamor (en arménien Մեծամոր) est une ville du marz d'Armavir, en Arménie. La ville a été fondée en 1979 afin de loger le personnel de la centrale nucléaire de Metsamor. En 2009, elle compte 10 287 habitants[3].

Néolithique et Antiquité[modifier | modifier le code]

Des vestiges du Néolithique remontant au VIe millénaire av. J.‑C. ont été retrouvés sur le site, où un musée les préserve.

Le site de Metsamor (en) (8-4 ka), près de Taronik (Armavir, Arménie) révèle une cité fortifiée et une ville basse.

À l'âge du bronze, Metsamor semble avoir été une ville de 10,5 hectares, avec murs cyclopéens et ziggourat, vouée à s'étendre jusqu'à cent hectares avec forteresse, palais, complexe de temples, observatoire, fonderie de cuivre, zones résidentielles (et zone de sépulture d'environ 100 ha supplémentaires).

Au huitième siècle AEC, la ville est intégrée à l'empire urartien. Des traces de guerres, de dévastations et d'incendies remontent à cette époque.

Après la destruction, la ville est assez rapidement repeuplée au nom des nouveaux dirigeants, qui construisent un nouveau mur cyclopéen. Metsamor redevient une importante colonie commerciale au carrefour de plusieurs routes commerciales au Moyen Âge, et est habitée jusqu'au XVIIe siècle.


Depuis 1990[modifier | modifier le code]

Depuis les années 1990 les conditions de vie se sont dégradées. Avec la disparition de l'Union soviétique, les autorités arméniennes n'ont plus les finances pour entretenir les services de santé ; la maternité a été fermée ainsi que le service consacré aux irradiations[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « RPA in Local Self-Government », sur Parti républicain d'Arménie (consulté le 27 mars 2012).
  2. (hy+en) « Central Electoral Commission of the Republic of Armenia » (consulté le 11 septembre 2012).
    Pour obtenir la page en anglais, cliquez en haut à droite sur « English » ; ensuite, dans le menu vertical de gauche, cliquez sur « Elections », puis sur « Head of Community » et sélectionnez la dernière élection correspondant à la communauté voulue.
  3. (en) ArmStat, Marzes of the Republic of Armenia in figures, « RA Armavir Marz », (consulté le 11 décembre 2009).
  4. « Metsamor, un Tchernobyl en puissance », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne, consulté le 13 décembre 2017)

Sur les autres projets Wikimedia :