Métabus (Énéide)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Metabus (Énéide))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Metabus.
Metabus et Camille, miniature de Robinet Testard tirée d'un manuscrit du De mulieribus claris de Boccace, vers 1488-1496, BNF, Fr.599, f.33r.

Dans la mythologie romaine, Métabus est un roi de la ville volsque de Privernum, père de Camille. Chassé du pouvoir par son peuple, le fleuve Amasène lui bloqua le passage, il attacha sa fille à une lance et fit le serment à Diane qu’elle serait à jamais sa servante, à son service pour la vie si elle survivait à l’embuscade[1]. Le personnage, dont l'histoire est racontée par Virgile, était déjà connu de Caton l'Ancien[2].

Métabus est aussi le nom de l'un des fondateurs légendaires attribués à Métaponte, ville d'Italie du Sud. Son nom est d'ailleurs lié à celui de la ville indigène qui a précédé la colonie grecque de Métaponte, nom qui serait Métabon selon le témoignage d'Antiochos, cité par Strabon[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Virgile, Énéide [détail des éditions] [lire en ligne], chant XI.
  2. Servius, Commentaire à l'Énéide [détail des éditions] [(la) lire en ligne], XI, 567.
  3. Strabon, Géographie [détail des éditions] [lire en ligne], VI, 1, 15 (265). Voir Briquel 1974, p. 22.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dominique Briquel, « Le problème des Dauniens », Mélanges de l'École française de Rome. Antiquité, nos 86-1,‎ , p. 21-23 (lire en ligne).