Messmer (hypnotiseur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Messmer.
Messmer
Nom de naissance Éric Normandin
Alias
Messmer (Le fascinateur)
Naissance (46 ans)[1]
Canada
Nationalité Drapeau du Canada Canadien
Profession
Distinctions
2012 : Gala les Oliviers - Spectacle le plus populaire pour Fascinateur

Messmer, de son vrai nom Éric Normandin, né le , est un artiste québécois qui pratique l’hypnose sur scène depuis les années 1990.

En septembre 2007, débute la tournée de son premier spectacle, Messmer fascinateur à Montréal.

À l’été 2010, la série d’émissions Messmer : drôlement mystérieux, mettant en vedette l’hypnotiseur et plusieurs personnalités connues du grand public, voit le jour sur les ondes de TVA, un réseau francophone de télévision canadien. Il s'est produit également sur TF1 dans l’émission Stars sous hypnose présentée par Arthur, ainsi que partout en Europe lors de ses spectacles sur scène, depuis 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts[modifier | modifier le code]

À sept ans, Éric Normandin aurait reçu de son grand-père un livre de Jean Filiatre sur l'hypnotisme[2]. Il prendra le pseudonyme de Messmer en 1995 pour rendre hommage à Franz-Anton Mesmer, fondateur de la théorie du magnétisme animal (ou mesmérisme).

À l’âge de 15 ans, il commence à faire des spectacles dans les arcades des villages près de chez lui pour finalement, en 1987-1988, présenter ses premières « représentations » sous une forme simple, dans le cadre de soirées privées[3].

Dans les années 1990, en plus de ses spectacles sur scène, Messmer développe et pratique l'hypnose thérapeutique en cabinet. C'est en 2000 qu'il cesse de pratiquer en clinique afin de se concentrer sur ses autres engagements, dont ses spectacles[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 2007, il rejoint le Groupe Entourage, une société de production télé et de spectacle, et adopte le terme de « fascinateur ». En septembre de la même année débute la tournée de son premier spectacle, Messmer fascinateur à Montréal[3].

En janvier 2010, il présente son cabaret fantastique sur la scène du théâtre du Centre Bell devant plus de 6 000 spectateurs. Il participe également à l’émission Tout le monde en parle et fascine le comédien Claude Legault. À l’été 2010, voit le jour la série d’émissions Messmer : drôlement mystérieux, mettant en vedette l’hypnotiseur et plusieurs personnalités connues du grand public sur les ondes du réseau de télévision québécois TVA.

Le 8 juin 2011, les téléspectateurs français le découvrent lors de son apparition à l'émission le Grand Journal sur la chaine Canal+. Il hypnotise alors une jeune fille du public et lui « fait oublier le chiffre 7 », puis il hypnotise Charlotte Le Bon[4] et la fait rire et pleurer. Ce type d'hypnose est très connu et proposé dans de nombreux cours d'hypnose ; sur scène, elle a été pratiquée notamment par Frédéric Clément[5] et David Mills[6].

Le 9 juin 2011, Messmer est au festival L'Humour en capitales avec la diffusion d’une émission spéciale de 90 minutes, produite par CALT, intitulée Messmer, plus qu’un hypnotiseur ! sur la chaine M6. Les invités sont Jamel Debbouze, Mathieu Madénian, Bruno Solo, Gaël Leforestier et Charlotte Le Bon[7].

Le 20 janvier 2012, il présente la dernière représentation Montréalaise de son spectacle Fascinateur au Centre Bell, devant 6 000 personnes et y réalise le défi qu’il s’était lancé, soit de réaliser le plus grand numéro d’hypnose collective. Il a donc « fasciné » 422 personnes en moins de cinq minutes. Avec sa tournée Fascinateur, il enchaîne quelque 467 spectacles en salle partout en province pour une audience de 260 000 spectateurs.

Le 3 juin 2012, il prend place sur la scène du Casino de Paris pour une unique représentation. Le 12 septembre 2012, est diffusée l'émission Messmer : drôlement mystérieux, spécial Paris, sur les ondes québécoises. Cette émission est tournée avec des célébrités françaises, québécoises et quelques inconnus. Dès août 2012, il retourne sur scène avec son deuxième spectacle, Intemporel, qu'il présente dans de nombreuses salles au Québec et en Europe.

Le théâtre Bobino l'accueille du 21 octobre 2012 au 19 janvier 2013. Il y présente 66 représentations, ayant attiré environ 1500 personnes du public sur scène afin de vivre l'expérience de l'hypnose.

Entre novembre 2013 et février 2014, il parcourt l'Europe avec sa tournée Intemporel pour y présenter une série de 80 représentations. Le 29 mai 2013, il réalise un spectacle d'hypnose de rue en compagnie de la chanteuse belge Lara Fabian et de l'animatrice québécoise Mélanie Maynard[8],[9]. Il donne par la suite neuf représentations à l'Olympia de Paris en décembre 2013.

Du 31 octobre 2014 au 18 janvier 2015, il retourne à Bobino et dans plusieurs villes d'Europe au printemps 2015, dans le cadre de sa tournée Intemporel.

Du 24 février au 5 mars 2017, il est au Grand Rex à Paris.

La « méthode » Messmer[modifier | modifier le code]

Dans le cas de Messmer, des médecins spécialistes de l’hypnose, interrogés à ce sujet, confirment qu'il ne s'agit pas de trucage, de « pipeautage », mais de techniques réelles d'hypnose : « Catherine Bouchara, psychiatre et hypnothérapeute, n'a aucun doute sur la véracité de ce type de spectacle »[10]. Sa technique, quand il est dans une salle de spectacle face un public inconnu, consiste principalement à sélectionner scrupuleusement les personnes sur lesquelles il pratiquera l'hypnose[11].

Il commence par demander aux spectateurs de serrer leurs mains, les index collés l'un contre l'autre (pratique datant de 1975 empruntée à Erich Lancaster, hypnotiseur et hypnothérapeute franco-canadien). Puis il annonce que les mains sont irrémédiablement collées et demande aux spectateurs d'essayer de les décoller. Sur une salle de plusieurs centaines de personnes, moins d'une centaine restent les index collés. Ensuite, Messmer teste individuellement ces dernières et, selon des critères qui lui sont propres, il n'en sélectionne qu'une vingtaine[12]. C'est cette dernière sélection qui monte sur scène pour l'hypnose. Seuls les quelques éléments les plus réceptifs (moins de cinq) feront les tours les plus sensationnels. En effet, selon des tests menés au laboratoire d’hypnose de Concordia, seuls 15 % des gens ont une (faible) capacité hypnotique[13].

La presse signale cependant parfois des taux de « fascination très variables ». Ainsi, en 2012 au Centre Bell à Montréal, Messmer aurait fasciné 422 personnes sur un total de plus de 6 000 spectateurs [14]. Le journal Le Figaro a fait un test dans son équipe : six personnes sur douze « volontaires » ont été hypnotisées[15]. En 2012, après un test sur huit journalistes du journal Le Monde, aucun n'est réceptif. Messmer explique : « Il y a un esprit d'analyse et de critique très présent parmi vous, il faudrait plus de temps »[10].

On peut être plus dubitatif, lors des émissions de télévision où, sur les vedettes par exemple, 100 % d'entre elles semblent être hypnotisables par Messmer[16]. Il existe alors plusieurs hypothèses :

  1. Le fait d'« être une vedette » est peut être lié à un état émotionnel ou émotif surdimensionné. Ce qui les rendraient beaucoup plus aisément hypnotisables par Messmer ;
  2. Avant l'émission, ou pendant l’enregistrement d'une émission en différé, Messmer fait le tri entre les vedettes réceptives et les autres. Ainsi, dans les six émissions spéciales Messmer : drôlement mystérieux, la trentaine de personnalités du petit écran qui sont hypnotisées sont sélectionnées lors de castings où l’hypnotiseur teste leur réceptivité[1] ;
  3. Certaines vedettes en rajouteraient pour « faire de l'audience tout en faisant parler d'elles ». En effet, si elles se montrent non réceptives pendant l'enregistrement, elles peuvent disparaître au montage de l'émission. Inversement, celles qui ont fait les choses les plus étonnantes pendant leur hypnose ont droit à une très large audience. Les « meilleures hypnoses de vedettes » sont systématiquement reprises dans d'autres émissions à très large audience, comme le Le Zapping par exemple ;
  4. Erich Lancaster, ancienne vedette du petit écran dans les années 80-90 (notamment sur TF1) devenu hypnothérapeute, nous explique sa version : selon lui, l'état d'hypnose ne serait pas une mascarade, les émotions et l'affectif sous hypnose seraient souvent vécus selon une hypersensibilité liée à notre instinct de survie. La sensibilité à l'hypnose, contrairement aux idées reçues et d'après des études statistiques, est plus facile à obtenir en groupe qu'individuellement, par exemple en cabinet. La vision d'une autre personne sous hypnose, notamment si c'est un proche, est un effet dit « suggestif », au même titre que le bâillement communicatif. Une personne « non réceptive » individuellement peut le devenir sous l'influence du groupe. Selon l'hypnothérapeute, il est dommage que la télévision soit plus attachée à l'audimat qu'à une véritable information sur ces questions.

Dans un entretien en 2013 avec le journal Le Dauphiné libéré, Messmer déclare :

« Les ouvrages n’ont plus grand-chose à m’apprendre. Il y a l’hypnose, la sophrologie… J’utilise plusieurs techniques à la fois : le toucher, la parole, la force magnétique. Tout ceci est prouvé scientifiquement. Les spécialistes parlent d’un ensemble de paramètres, qui vont de la réceptivité à la suggestion, en passant par la scénographie. C’est garanti sans trucages[17]. »

Spectacles[modifier | modifier le code]

  • 2007-2012 : Messmer fascinateur (467 représentations)
  • Depuis 2012 : Intemporel

Télévision[modifier | modifier le code]

Canada[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Messmer : fascinateur (TVA)
  • 2010-2012 : Messmer : drôlement mystérieux (TVA)
  • 2012 : Messmer : drôlement mystérieux spécial Paris (TVA)
  • 2015 : Messmer fascine les stars (TVA)
  • 2015 : Les Hyp-Gags de Messmer (TVA)
  • 2017 : Lâchés lousses (TVA)

France[modifier | modifier le code]

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2012 : prix du Spectacle le plus populaire pour Fascinateur, Gala les Olivier.

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Gala des prix Gémeaux :
    • 2008 : nomination aux prix Jeu et performance et Spectacle d'humour de l'année pour Fascinateur.
    • 2011 : nomination aux prix Meilleur spécial humoristique et Prix Gémeaux du public pour Messmer : drôlement mystérieux.
  • Gala les Oliviers :
    • 2013 : nomination au prix Spectacle le plus populaire pour Fascinateur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b : « le mystère Messmer », Catherine Dubé, L'actualité.com, 4 juillet 2012 (consulté le 22 janvier 2016).
  2. Hypnotisme et magnétisme, somnambulisme, suggestion et télépathie, influence personnelle disponible sur Gallica
  3. a, b et c « http://entourageinc.ca/messmer »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), « Messmer », sur le site http://entourageinc.ca/ (consulté le 22 janvier 2016).
  4. « Zapping : Charlotte Le Bon hypnotisée sur le plateau du Grand Journal », ozap.com, 9 juin 2011 (consulté le 22 janvier 2016).
  5. [vidéo] le 7 disparu.rm sur YouTube
  6. [vidéo] David Mills Hypnose "Le chiffre 7" sur Dailymotion.
  7. « http://www.robinandco.com/calt-production/productions-/divertissements/7_13_19_20_messmer-plus-qu-un-hypnotiseur-.html »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), « Messmer, plus qu'un hypnotiseur ! », sur le site http://www.robinandco.com/ (consulté le 22 janvier 2016).
  8. Lara Fabian - Artist, « TVA (Messmer - 29/05/13) Lara Fabian - Messmer », sur YouTube, .
  9. Lara Fabian est ton autre, « Lara & Messmer à un spectacle de télé canadienne le 29.05.2013 », sur Facebook, .
  10. a et b « Messmer, "aux frontières de l'incroyable" », Sandrine Blanchard, Le Monde.fr, 22 novembre 2012 (consulté le 22 janvier 2016).
  11. « Le spectacle d’hypnose de Messmer, mes impressions ! », sur le site http://street-hypnose.fr/ (consulté le 22 janvier 2016).
  12. « Messmer va vous hypnotiser », Eric mendel, Le Journal du dimanche, 30 novembre 2013 (consulté le 22 janvier 2016).
  13. « Êtes-vous hypnotisable ? », Catherine Dubé, L'Actualité.com, 6 juin 2012 (consulté le 22 janvier 2016).
  14. « Messmer : "J’hypnotiserais aussi bien en maillot de bain..." », Elvire von Bardeleben, La Liberté.ch, 27 janvier 2014 (consulté le 22 janvier 2016).
  15. « Hypnose : l'incroyable expérience de Messmer au Figaro », Charlotte Barrillon-Dennebouy et Julien Mielcarek, Le Figaro.fr, 17 décembre 2013 (consulté le 22 janvier 2016).
  16. « "Stars sous hypnose" : Elodie Gossuin et Sandrine Quétier se croient nues sur le plateau », Benjamin Meffre, Ozap.com, 5 juillet 2014 (consulté le 22 janvier 2016).
  17. « Messmer, l'hypnotiseur québécois présente son show dans notre région  », Luis Pedro, Le Dauphiné.com, 31 octobre 2013 (consulté le 22 janvier 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]