Mesnil-Sellières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mesnil-Sellières
Mesnil-Sellières
Mairie et école de Mesnil-Sellières.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Troyes
Canton Brienne-le-Château
Intercommunalité Communauté de communes Forêts, lacs, terres en Champagne
Maire
Mandat
Olivier Jacquinet
2014-2020
Code postal 10220
Code commune 10239
Démographie
Population
municipale
590 hab. (2016 en augmentation de 3,69 % par rapport à 2011)
Densité 70 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 20′ 27″ nord, 4° 13′ 19″ est
Superficie 8,43 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Mesnil-Sellières

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Mesnil-Sellières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mesnil-Sellières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mesnil-Sellières

Mesnil-Sellières est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

« Mesnil », toponyme très répandu en France, à partir de Mansionem, le bas latin a créé un nouveau terme dérivé du mot latin mansionile [1], diminutif de mansio, demeure, habitation, maison. Devenu en français médiéval maisnil, mesnil, « maison avec terrain » [2]. Il est aussi fait mention de Mesnil-Foucher près Sellières en 1172 et 1233[3] ou Le Mesnil-le-Guiart près Sellières en 1402[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1789, le village dépendait de l'intendance et de la généralité de Châlons, du bailliage et de l'élection de Troyes et de la Mairie royale de Dosches. Entre le 29 janvier et 29 novembre 1790, le village était du canton d'Onjon avant d'être réuni à celui de Creney.

Il y avait plusieurs moulins à vent comme à la Croix-Maillet, la Rochelle.

La défunte église Saint-Laurent sur un dessin de Charles Fichot.

Il se tenait une église sous le vocable de Saint-Laurent, à côté du cimetière à l'écart du village mais la guerre l'a détruite, c'était celle de Sellières qui était succursale de celle d'Assencières. Ainsi il ne reste plus qu'une chapelle dans la grande rue, ancienne chapelle du Mesnil qui fut érigée en paroissiale sous le vocable de la Sainte-Croix en 1902.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995 En cours Olivier Jacquinet[5] DVD Fonctionnaire
Président de la communauté de communes
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2016, la commune comptait 590 habitants[Note 1], en augmentation de 3,69 % par rapport à 2011 (Aube : +1,62 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
486472432349405416449468469
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
451432428429429404374344320
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
332324312296298280300283303
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
273280282325370377499568588
2016 - - - - - - - -
590--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église de l'Invention-de-la-Sainte-Croix de Mesnil-Sellières.

L'église de l'Invention-de-la-Sainte-Croix a été construite au XVIe siècle. Elle a été remaniée aux XVIIIe et XIXe siècles avec l'ajout d'un porche en bois et d'un clocher. Il y a parmi le mobilier : un reliquaire[10] du XVIIIe siècle (?), un groupe sculpté de saint Jean et la Vierge[11] et un christ en croix [12]. Il y a encore un bénitier du XVIe siècle[13] qui devait être un baptistère dont il subsiste les traces d'un pied sur le fond.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Albert Dauzat, Les noms de lieux, origine et évolution, Libraire Delagrave, Paris, 1926, p. 153.
  2. – Marianne Mulon –Noms de lieux d’Île-de-France, Bonneton, Paris, 1997 (ISBN 2862532207)
  3. Charles Lalore, Collection des principaux cartulaires du diocèse de Troyes, vol. 1, E. Thorin (Paris), (lire en ligne), « 46-1172 », p. 74, 292.
  4. Arch. Nat., X1A, 9187, f° 101 v°.
  5. Site officiel de la préfecture de l‘Aube
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. « reliquaire », notice no IM10010180, base Palissy, ministère français de la Culture
  11. « groupe sculpté », notice no IM10010180, base Palissy, ministère français de la Culture
  12. « sculpturé », notice no IM10010320, base Palissy, ministère français de la Culture
  13. « béniter », notice no IM10010393, base Palissy, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :