Meshoulam David Soloveitchik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Meshoulam David Soloveitchik (connu sous le nom de Reb Dovid) (משולם דוד סולובייצ'יק) est un rabbin juif orthodoxe et rosh yeshiva d'une des branches de la Yeshiva de Brisk[1]. à Jérusalem, Israël, qui a un un corps étudiant de plus de 300 étudiants venus principalement des États-Unis. Il est l'un des fils de Rabbi Yitsh'ak Zéèv Soloveitchik[2], le gendre de Rabbi Asher Sternbuch de Londres[3] et le beau frère de Rabbi Moshé Sternbuch et du Dayan H'anoh' Ehrentreu. Il est aussi le Nassi (president) de la Eidah Hah'areidit.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Rabbi Soloveitchik est le cinquième des douze enfants et le troisième fils du Rabbin Yitsh'ak Zéèv Soloveitchik et de son épouse, Alte Hindl, la fille du Rabbi Haim Auerbach de Jérusalem. Sa date exacte de sa naissance n'est pas connue. Par contre, on sait que son frère aîné Haïm est né en janvier 1920 et que son frère cadet Réfael Yehoshoua est né au printemps 1924[4]. Il est nommé Meshoulam d'après son arrière grand-père maternel, Meshoulam Auerbach, qui a proposé le shidouh' entre sa petite-fille et le fils du rabbin H'aim Soloveitchik[5].

Rosh yeshiva[modifier | modifier le code]

Sa yeshiva est située dans le quartier de Goush Shemonim à Jérusalem.

Beaucoup de ses œuvres ont été publiées par ses élèves, surtout dans les dernières impressions Mishor des œuvres de son père. Il est considéré par les Briskers comme l'un des derniers vestiges authentiques d'un pré-Seconde Guerre mondiale en Lituanie juive, et est souvent cité pour ses souvenirs de la vie de son père et grand-père et ses enseignements[6],[7],[8],[9].

Son fils, Velvel, est un maggid shiour (professeur) dans la yeshiva de son père. Sa fille est mariée avec le Rabbin Nechemya Kaplan, rosh yeshiva de la Yeshiva Shaar HaTalmud, à Jerusalem[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Shiurei Rabbeinu Meshulam Dovid HaLevi (écrit par les élèves)
  • Nazir
  • Arachin
  • Zevachim 1 2 3

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) S. Baruchi, « HaRav Yechiel Michel Feinstein, zt'l », Dei'ah veDibur,‎ 21 May 2003 (lire en ligne)
  2. (en) Rabbi Tuvia Freund, « Exploring the Pesach Preparations of the Brisker Rav, zt”l », Hamodia (consulté le 29 January 2011)
  3. a et b (en) Dovid Bernstein, « Granddaughter of Rav Dovid Soloveitchik Engaged to American Bochur », matzav.com,‎ 13 January 2010 (consulté le 29 January 2011)
  4. Meller, pp. 134–135.
  5. Meller, pp. 115–116.
  6. (en) Yair Weinstock, Tales for the Soul: A famous novelist retells classic stories with passion and spirit, vol. I,‎ June 1999 (ISBN 1-57819-286-2, lire en ligne), vii
  7. (en) Eliezer Parkoff et Eliezer Linas, Trust me: An anthology of emunah and bitachon, Feldheim Publishers,‎ 2002 (ISBN 1-58330-531-9, lire en ligne), p. 31
  8. (en) Mosheh Aharon Shtern et Yitzchok Meir Goldstein, From a Pure Fire,‎ 2000 (ISBN 1-58330-448-7, lire en ligne), p. 12
  9. (en) Ruchoma Shain, All for the Boss: The life and impact of R' Yaakov Yosef Herman, a Torah Pioneer in America, Feldheim Publishers (ISBN 1-58330-470-3, lire en ligne), p. 359

Sources[modifier | modifier le code]