Merlieux-et-Fouquerolles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Merlieux-et-Fouquerolles
Merlieux-et-Fouquerolles
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Laon
Canton Laon-1
Intercommunalité Picardie des Châteaux
Maire
Mandat
Olivier Clermont
2014-2020
Code postal 02000
Code commune 02478
Démographie
Population
municipale
269 hab. (2015 en diminution de 1,47 % par rapport à 2010)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 31′ 04″ nord, 3° 30′ 20″ est
Altitude Min. 58 m
Max. 183 m
Superficie 5,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 14.svg
Merlieux-et-Fouquerolles

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Merlieux-et-Fouquerolles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Merlieux-et-Fouquerolles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Merlieux-et-Fouquerolles

Merlieux-et-Fouquerolles est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Entrée de Merlieux-et-Fouquerolles.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1973, Dominique Lestrat[1] , fonctionnaire, anarchiste, retraité, membre du groupe local Kropotkine (Fédération anarchiste), et ses amis anarchistes fondent la Communauté anarchiste du Moulin de Paris avec un souci d'intégration et de participation active à la vie de la commune[2]. Cet engagement a abouti une des très rares expérience de la démocratie participative dans un village en France. L’idée étant de bouleverser le fonctionnement traditionnel des institutions municipales en essayant d’en faire un simple organe exécutif des volontés exprimées par l’ensemble de la population. En parallèle, la dynamisation de la commune était recherchée[3].

Économie[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  1878 Bizon[4]    
1879   de Bussy[5]    
1945 1983 Roland Durand PCF  
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Laurent Petit DVG/PS  
mars 2008[6] en cours
(au 12 mai 2014)
Olivier Clermont DVD Agriculteur
Réélu pour le mandat 2014-2020[7]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[9].

En 2015, la commune comptait 269 habitants[Note 1], en diminution de 1,47 % par rapport à 2010 (Aisne : -0,34 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
278279269293321331333317300
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
293282291269268252266263253
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
215207203139178156139170166
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
155127133171185218258280269
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Animations[modifier | modifier le code]

Merlieux accueille le Forum social libertaire et le Salon du livre anarchiste [1] (5e édition en 2010). Pendant le salon, Radio libertaire diffuse sur une fréquence FM locale.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Sainte-Geneviève.
  • Monument aux morts devant l'église.
  • Plaque monument aux morts sur la mairie.
  • Calvaire au lieu-dit Chemin du Caquet.
  • Centre de ressources environnementales de l'Aisne Géodomia (www.geodomia.com).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Yves Daudigny, président du conseil général de l'Aisne et sénateur : trois de ses quatre grands-parents sont du village.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Marianne Enckell, Guillaume Davranche, Rolf Dupuy, Hugues Lenoir, Anthony Lorry, Claude Pennetier et Anne Steiner, « Dictionnaire des Anarchistes », (consulté le 7 décembre 2015)
  2. Modèle:Sur ce point, voir notamment « Merlieux. Quarante ans de militantisme en milieu rural », ''Le Monde libertaire'', hors série n° 48, mars-avril 2013, p. 44 à 50
  3. Syndicat intercorporatif de Châteauroux (CNT-AIT), « Quelques expériences communalistes », (consulté le 11 janvier 2011)
  4. Almanach historique administratif et commercial de la Marne de l'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine, Reims, 1878, p221.
  5. Almanach historique administratif et commercial de la Marne de l'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine, Reims, 1879, p239.
  6. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  7. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 8 août 2014)
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.