Mercury Eight

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mercury Eight
Image illustrative de l’article Mercury Eight
Mercury Eight quatre portes de 1939

Marque Mercury
Années de production 1939 - 1942
1949 - 1951
Usine(s) d’assemblage Drapeau des États-Unis Dearborn, Long Beach
Moteur et transmission
Énergie essence
Moteur(s) 8 cylindres en V
Position du moteur avant longitudinal
Transmission propulsion
Châssis - Carrosserie
Freins à tambours sur les 4 roues
(actionnés par tringles puis câbles)
Chronologie des modèles

La Mercury Eight était une automobile américaine produite par Mercury. Il s’agissait du tout premier modèle automobile de Mercury, filiale de Ford Motor Company destinée au milieu de gamme, entre Ford et Lincoln (automobile). Trois modèles distincts seront réalisés : 1939-1940, 1940-1942 & 1946-1948 (avec une interruption pendant la Seconde Guerre mondiale) ainsi que 1949-1951.

Destinées à rivaliser avec les Pontiac et Buick, du groupe GM, ainsi que les Chrysler, elles devaient ainsi permettre au groupe Ford de (re)gagner une clientèle plus aisée, rejetant les Fords jugées trop populaires et considérant les Lincoln comme hors de prix.

Les modèles 1941-42 et 1946 à 1951 partagent de nombreux points communs avec les Fords contemporaines (1941 et dans une moindre part 1949). Les Lincoln EL 1949-1951 seront inspirées des Mercury Eight.

Genèse[modifier | modifier le code]

Panneau publicitaire Mercury en 1939.

Bien qu'omniprésentes dans l'histoire américaine grâce aux Ford T qui généraliseront la voiture motorisée, et malgré un chiffre d'affaires important, le groupe Ford jouissait, à la fin des années 1930, d'une image de voiture populaire peu séduisante pour les citoyens plus aisés. Le groupe Ford contrôlait la marque Lincoln depuis 1922, qui construisait des modèles de grand luxe, mais le domaine des voitures moins onéreuses, de milieu de gamme, était laissé à la concurrence de General Motors, Chrysler et plusieurs indépendants (dont Hudson).

Pour combler ce vide, Edsel Ford créa d'abord les Lincoln-Zephyr en 1936, des automobiles à moteur V12 destinées à une clientèle haut de gamme, qui connaîtront un succès certain (en 1936, 80% des Lincoln vendues seront des Zephyr). Afin d'offrir une gamme complète, de la Ford standard à 6-cylindres à la Lincoln K-Series limousine, une nouvelle marque, appelée Mercury, fera son apparition en 1939. Les publicités mettaient en avant le caractère économique (à l'achat et à l'usage) de la nouvelle venue par rapport aux concurrents d'un luxe comparable.

Première génération (1939-1940)[modifier | modifier le code]

Mercury Eight sedan de 1940.
Coupé.

Les modèles 1939-1940 ne seront appelés Eight que rétrospectivement, lorsque celles de 1941 prendront formellement ce nom avec de tels marquages sur les chromes de la carrosserie. Elles avaient un empattement de 116 pouces (2,946 m) contre 112 pour une Ford Standard/Deluxe et proposaient quatre carrosseries :

  • sedan 4 portes ;
  • sedan 2 portes ;
  • coupé 2 portes (avec un pilier très fin ressemblant aux coupés Hayes du groupe Chrysler) ;
  • cabriolet 2 portes.

Le modèle 1940 introduit une nouvelle calandre et comportera aussi des phaétons 4 portes, seulement disponibles cette année.

La clientèle sera au rendez-vous avec 75 000 exemplaires en 1939 et 81 000 en 1940[1], ces chiffres restant néanmoins en deçà de la plupart des marques concurrentes visées.

Deuxième génération (1941-1948)[modifier | modifier le code]

La nouvelle carrosserie des Ford 1941 est pratiquement reprise telle quelle et combinée à un châssis Ford allongé à 118 pouces (2,997 m) uniquement en avant du pare-brise. Les ailes sont spécifiques aux Mercury et seules ces dernières ont des Tudor dotées d'une glace de custode à l'arrière. Il existe désormais un break Woody calqué sur celui des Fords.

L'avant des Mercury 1941 se caractérise par un fort dépouillement avec deux grilles rectangulaires. L’éphémère modèle 1942 se caractérise par une calandre bien plus opulente avec deux larges grilles superposées occupant presque toute la largeur (les traits de chrome du bas débordant même sous les phares) ainsi que deux antibrouillards carrés près du capot. La bande chromée des flancs se dédouble.

Les Mercury 1946, 1947 et 1948 affichent peu de différences entre-elles et partagent notamment une nouvelle calandre reprenant la disposition générale des Mercury 1942 mais avec une grille en cascade constituée de 9 panneaux (celui du centre est plus épais et porte l'inscription Mercury Eight) et une seconde grille basse et étroite divisée en deux au centre. Les ailes conservent leurs doubles bandes chromées et l'avant est toujours doté des antibrouillards rectangulaires (souvent retirés sur les exemplaires restaurés car jugés inesthétiques).

Troisième génération (1949-1951)[modifier | modifier le code]

Pour l'année 1949, un nouveau modèle plus large est prévu pour Mercury mais une permutation de dernière minute en fait un modèle Lincoln de taille intermédiaire (Lincoln EL) tandis que celle qui était prévu pour Ford devient la nouvelle Mercury Eight 1949 à la suite du choix d'une Ford plus petite[2].

Les premières esquisses de cette auto avaient été dessinées par Eugene "Bob" T. Gregoire avant la mort d'Edsel Ford en 1943. Reprenant l'empattement de 118 pouces, elles introduisent un châssis à renfort en X et une caisse en trois volumes (ponton) avec des ailes en grande partie intégrées ainsi qu'une nouvelle version du V8 Flathead atteignant 110 ch.

Les carrosseries ne comprennent plus de berlines deux portes, le coupé club les remplace. En plus de la berline quatre portes et du cabriolet se trouvent un break woody (avec des panneaux latéraux communs aux futures Country Squire)[2].

La calandre du modèle 1949 consiste en une barre creuse et ajourée de nombreuses ouvertures avec un montant central. En 1950, la calandre reprend l'agencement d'origine de façon accentuée et une nouvelle version apparaît pour répondre au succès des Hardtop de General motors : la Monterey qui consiste simplement en en coupé club avec un toit en vinyle et des intérieurs plus luxueux.

La gamme Mercury de 1951 est en tous points identique alors que les Ford ont introduit un coupé hardtop (les Custom Deluxe Victoria).

En 1952, les Mercury Eight seront complètement renouvelées et prendront le nom de Mercury Monterey ou Custom pour les moins luxueuses.

Versions canadiennes[modifier | modifier le code]

Au Canada, de nombreuses petites localités disposaient uniquement d'un concessionnaire Ford (connoté bas de gamme) et Mercury. Pour permettre aux vendeurs Mercury de proposer des véhicules bon marché et des utilitaires, le groupe Ford fait réaliser, de 1946 à 48, des Ford/Mercury Monarch, avec une calandre plus proche des Fords ainsi que des Mercury 114 (à la carrosserie Ford dotée d'une calandre et de décorations de Mercury).

Pour accentuer cette distinction via un marketing spécifique, Ford crée en 1949 la marque Meteor (en) qui reprenait les carrosseries des modèles Ford contemporains avec des éléments de décoration spécifiques ou empruntés à Mercury[3] et Monarch (en), combinant les carrosseries des Mercury Eight avec des éléments spécifiques pour en faire des Ford plus luxueuses.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Lead sled sur base Mercury quatre portes.

Une Mercury noire coupé de 1949 est la voiture principale de Jim Stark (James Dean), héros du film La Fureur de vivre[4] qui utilisera cependant une Ford 1946 pour la scène de la falaise[5]. Ce film de 1955 a grandement renforcé la popularité de cette génération de Mercury au sein de la culture Kustom et Blouson noir.

La première Lead Sled, voiture customisée avec une ligne plus basse, fut réalisée en 1949 par George «Sam» Barris à partir d'une Mercury de cette année. De nombreuses Mercury 49 à 51, mais aussi des modèles d'avant-guerre, ont été customisés en hot rod. De nombreuses répliques, parfois en fibre de verre, ont été réalisées depuis.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) Jason Shafer, « Garage Bay Classic: 1940 Mercury Eight Convertible – Preparing For Active Duty, Again », sur Curbside Classic, (consulté le ).
  2. a et b (en) Bill, « 1949 Mercury – New … All New! | Mercury Automobile History », sur www.mercomatic.com, (consulté le )
  3. (fr + en) « Véhicules Ford d’après-guerre > Meteor (Phase 1) », sur Ford.ca (consulté le ).
  4. « La Course Des Dégonflés (Scène Mythique) - », sur web.archive.org, (consulté le )
  5. « IMCDb.org: "Rebel Without a Cause, 1955": cars, bikes, trucks and other vehicles », sur www.imcdb.org (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]