Mercuria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mercuria Energy Group
Image illustrative de l'article Mercuria

Création 2004
Fondateurs Marco Dunand, (Président and CEO)
Forme juridique Société anonyme
Siège social Genève
Drapeau de Suisse Suisse
Activité Commerce des matières premières
Produits Matières premières, pétrole
Effectif +1000 (2012)
Site web http://www.mercuria.com

Chiffre d’affaires US$ 112 milliards (2013)[1]

Mercuria Energy Group est une entreprise suisse basée à Genève, engagée essentiellement dans le négoce de pétrole et de produits pétroliers.

Histoire[modifier | modifier le code]

Mercuria est fondée en 2004 par Marco Dunand et Daniel Jaeggi[2]. En mars 2014, Mercuria acquiert pour 3,5 milliards de dollars en cash la branche spécialisée dans le commerce de matières premières de JPMorgan Chase[3].

Le chiffre d'affaires du Groupe s'est élevé à USD 112 milliards en 2013, tandis que les quantités vendues se sont montées à 195 millions de tonnes (TEP)[4].

Mercuria , cède 12% de son capital au géant chimique chinois ChemChina en janvier 2016 . Mercuria est une des plus grosses entreprises suisses par chiffre d'affaires qui n'est pas cotée en bourse cependant le montant de la transaction n'a pas été communiqué.

Les deux entreprises ont annoncé l'opération dans un communiqué : «Pour Mercuria, cet investissement approfondi les liens déjà forts de la compagnie avec la Chine, où elle a servi de fournisseur important d'énergie et de matières premières depuis sa fondation», écrit la société genevoise. «A travers l'investissement dans Mercuria Energy Trading, qui s'est développée rapidement durant la dernière décennie, ChemChina poursuit son expansion dans le secteur énergétique», complète le patron de ChemChina, Ren Jianxin.

Le but du rapprochement, envisagé comme un partenariat durable et non comme une opération financière, est de combiner le gigantisme de ChemChina et l'agilité du trader suisse sur les marchés internationaux. ChemChina, qui fabrique des produits allant des pneus à l'essence en passant par les fertilisants, achète d'énormes quantités de matières premières. Mercuria va devenir, grâce à cette alliance, son fournisseur privilégié. Le groupe chinois, qui dit raffiner annuellement 25 millions de tonnes de pétrole, cherche à sécuriser son approvisionnement, notamment en gaz liquéfié, en gaz naturel et en naphta (un produit utilisé dans l'industrie pétrochimique), estime-t-on chez Mercuria à Genève. 

Références[modifier | modifier le code]

  1. Financial Highlights
  2. JPM deal propels Mercuria to elite club of commodity titans, Dmitry Zhdannikov et David Sheppard, Reuters, 19 mars 2014
  3. JPMorgan sells physical commodities unit to Mercuria for $3.5 billion, Dmitry Zhdannikov et Chris Peters, Reuters, 19 mars 2014
  4. Mercuria Revenue Growth Tops Rivals Before JPMorgan Deal, By Andy Hoffman, Apr 24, 2014

Lien externe[modifier | modifier le code]