Merbromine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Merbromine
image illustrative de l’article Merbromine
Formule semi-développée de la merbromine
Identification
Nom UICPA Sel disodique de l'acide dibromo-2,7 hydroxy-3(hydroxymercuri-4 oxo-6 xanthényl-9)-2 benzoïque
No CAS 129-16-8
No ECHA 100.004.486
No EC 204-933-6
PubChem 441373
SMILES
InChI
Apparence rouge (un peu plus pale que le sang)
Propriétés chimiques
Formule brute C20H8Br2HgNa2O6  [Isomères]
Masse molaire[1] 750,65 ± 0,04 g/mol
C 32 %, H 1,07 %, Br 21,29 %, Hg 26,72 %, Na 6,13 %, O 12,79 %,

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La merbromine, plus connue sous son nom commercial Mercurochrome, est un composé organomercuriel utilisé comme antiseptique topique. Ce produit n'est plus commercialisé aux États-Unis depuis le 19 octobre 1998[2] et en France depuis 2006 car cette substance présente des risques d'empoisonnement au mercure[3] .

Propriétés chimiques[modifier | modifier le code]

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Hydroximercuridibromofluoréscédinsodique.
  • Sel disodique de l'acide dibromo-2,7 hydroxy-3(hydroxymercuri-4 oxo-6 xanthényl-9)-2 benzoïque ;
  • Mercurochrome (marque déposée).
  • Mercurescéine.

Structure[modifier | modifier le code]

Cette molécule fait partie de la famille des composés organomércuriels. Ce genre de composé appartiennent à une famille plus grande, souvent jugés comme très réactive, des composés organométalliques.

Solubilité[modifier | modifier le code]

Action antiseptique[modifier | modifier le code]

Flacon de Mercurochrome.

On utilisait cette molécule en thérapeutique sous forme diluée (dans des solutions d'eau ou un mélange eau + alcool), généralement à 2 %. Souvent on appelait cette solution le rouge.

Toxicité et inconvénients[modifier | modifier le code]

En raison du mercure organique qu'elle contient, il existe un risque d’allergie et d'intoxication lors d'applications cutanées répétées. Cela a conduit à son interdiction dans certains pays. Son usage est déconseillé en Belgique[4]. Ce produit est aussi interdit au Canada depuis longtemps[Depuis quand ?], et bien que la gamme de la marque "Personnelle" (de la Pharmacie Jean Coutu) inclut un produit nommé "Mercurochrome", il s'agit en fait de chlorhexidine accompagnée d'un colorant rappelant la merbromine.

En outre, sa couleur rouge peut masquer des lésions.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]