Mer de Ligurie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mer Ligure)
Aller à : navigation, rechercher
Mer de Ligurie
Mer Ligurienne
Carte de la mer de Ligurie avec en rouge ses limites selon l'Organisation hydrographique internationale et en bleu selon l'Institut hydrographique de la Marine militaire italienne.
Carte de la mer de Ligurie avec en rouge ses limites selon l'Organisation hydrographique internationale et en bleu selon l'Institut hydrographique de la Marine militaire italienne.
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de la France France
Géographie physique
Type Mer intérieure
Localisation Mer Méditerranée
Coordonnées 43° 36′ N 9° 00′ E / 43.6, 943° 36′ Nord 9° 00′ Est / 43.6, 9
Subdivisions Golfe de Gênes

Géolocalisation sur la carte : Méditerranée

(Voir situation sur carte : Méditerranée)
Mer de LigurieMer Ligurienne

La mer de Ligurie ou mer Ligurienne[1] (d'après l'allemand Ligurische See), ou encore mer Ligure (d'après l'italien mar Ligure), est la mer qui baigne la Ligurie, soit une partie de la mer Méditerranée[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Organisation hydrographique internationale définit les limites de la mer de Ligurie de la façon suivante[3]:

  • Au nord: La côte ligure italienne.

La mer de Ligurie tient son nom des Ligures, peuple qui vivait notamment le long de ses rivages.

Elle se trouve au nord-ouest de la mer Tyrrhénienne et à l'est de la partie nord du bassin algéro-provençal.

La partie la plus septentrionale de la mer porte le nom de golfe de Gênes. Une profondeur maximale de plus de 2 850 m est atteinte au nord-est de la Corse.

Le littoral de la mer de Ligurie, au climat très clément, accueille un tourisme balnéaire abondant, surtout italien, sur la riviera di Ponente (de San-Remo à Gênes) et la riviera di Levante (de Gênes à Portovenere).
Les plus grands ports qui la bordent sont Savone et Gênes.

La mer de Ligurie constitue un régulateur thermique au sein de la mer Méditerranée, ses côtes étant marquées par des hivers très doux et des étés chauds mais non caniculaires. En outre de nombreuses dépressions s'y creusent, apportant une pluviométrie abondante (supérieure à 1 000 mm par an par endroits).

Les limites de la mer de Ligurie selon l'Italie[modifier | modifier le code]

A titre indicatif, précisons que l'Institut Hydrographique de la Marine militaire Italienne définit les limites de la mer de Ligurie comme il suit:

  • limite occidentale : suivant une ligne joignant le cap Ferrat près de Nice et la Pointe de la Revellata près de Calvi en Haute-Corse ;
  • limite orientale : suivant une ligne reliant le cap Corse (au niveau de Capu Sagru) et le promontoire de Piombino.

Ces limites non reconnues par l'Organisation Hydrographique Internationale sont par conséquent arbitraires.

Toujours du point de vue italien, la mer de Ligurie borde la France (Haute-Corse et Alpes-Maritimes), l'Italie (Ligurie, nord de la Toscane, îles de Gorgone et de Capraia) et la principauté de Monaco. Selon les définitions italiennes, la limite avec la mer Tyrrhénienne se situe par conséquent au niveau du canal de Corse.

Protection écologique[modifier | modifier le code]

En 1999, pour protéger les nombreuses espèces de cétacés présentes dans la mer de Ligurie, les états limitrophes ont accordé à cette mer le statut de SPAMI (Specially Protected Areas of Mediterranean Importance, zone de la mer Méditerranée d'importance spéciale) et créé le sanctuaire Pelagos.

Le Sanctuaire des cétacés de la mer de Ligurie couvre 84 000 km2 aussi bien en eaux territoriales qu'en mer ouverte.

Depuis 1996, l'Italie a fondé le parc national de l'archipel toscan chargé de la sauvegarde des sept grandes îles de l'archipel ainsi que des fonds des mers tyrrhénienne et ligure, ainsi que leur importante faune. Jusqu'à aujourd'hui, il est considéré comme le plus grand parc marin d'Europe.

Depuis 1999 existe le parc national de Cinque Terre, qui se trouve aux environs de La Spezia et qui, chaque année, accueille de nombreux touristes venus du monde entier pour ses magnifiques paysages et son architecture.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Suivant la Nomenclature des espaces maritimes du CNIG.
  2. http://www.iho.shom.fr/PUBLICATIONS/IHO_Download.htm#S-23 document de l'OHI
  3. « Limites des Océans et des Mers, 3e édition », Organisation hydrographique internationale,‎ (consulté le 31 janvier 2015)