Mentalisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

En psychologie et en psychanalyse, la mentalisation (en allemand Mentalisierung, en anglais mentalization) est la capacité ou l'activité mentale par laquelle une personne interprète les comportements d'autrui ou les propres siens en se reportant aux états mentaux (croyances, sentiments, souhaits, pensées, etc.) qui pourraient être à l'origine de ces comportements[1].

La mentalisation est liée à la théorie de l'esprit, laquelle désigne l'aptitude qu'a un individu à s'attribuer des états mentaux ou à en attribuer à d'autres individus[2].

Le terme mentalisation est apparu au XXe siècle. On attribue sa paternité au psychologue suisse Édouard Claparède[3], qui l'utilise dès 1930 dans la revue polonaise Polskie Archiwum Psychologji (Archives de psychologie polonaise)[4]. Au XXIe siècle, le terme mentalisation rapporte habituellement à l'activité ou à la capacité de lier des états mentaux et des comportements. Cependant, certains dictionnaires généraux ou terminologiques non spécialisés lui prêtent des acceptions plus spécifiques. Ainsi, en France, Le grand Larousse illustré et sa version en ligne[5] indiquent que le terme mentalisation servirait à désigner spécifiquement l'« Intellectualisation des conflits psychiques. » Au Québec, le Grand dictionnaire terminologique indique que le terme mentalisation serait un « Mot utilisé pour désigner une prise de conscience[6]. » Ces définitions étaient présentes à l'identique dans les éditions antérieures de ces ouvrages, éditées au XXe siècle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Berthelot, Nicolas, Karin Ensink, et Lina Normandin. « Mentalisation efficiente du trauma », Carnet de notes sur les maltraitances infantiles, vol. 3, no 1, 2014, p. 6-20.
  2. Chabot, Alexandre, Julie Achim, et Miguel M. Terradas. « La capacité de mentalisation de l’enfant à travers le jeu et les histoires d’attachement à compléter : perspectives théorique et clinique », La psychiatrie de l'enfant, vol. 58, no 1, 2015, p. 207-240.
  3. Guignard, Florence. « Le couple mentalisation/démentalisation, un "concept de troisième type" », Revue française de psychosomatique, vol. no 20, no 2, 2001, p. 115-135.
  4. Claparède, Édouard. « La mentalisation », Polskie Archiwum Psychologji, vol. 3, no 1, mars 1930, p. 3-7.
  5. https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/mentalisation/50510
  6. https://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=17587264&terme=mentalisation

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :