Mens sana in corpore sano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sano (homonymie).

Mens sana in corpore sano est une citation extraite de la dixième Satire de Juvénal. On la traduit ainsi : « un esprit sain dans un corps sain ».

Historique[modifier | modifier le code]

Georg Pauli, tableau intitulé Mens sana in corpore sano (1912).

Cette citation tire sa source de la Dixième des seize Satires de Juvénal (écrites entre 90 – 127). Le sens donné par Juvénal son auteur est en rapport avec la spiritualité antique : « Alors faut-il que les hommes ne fassent jamais de vœux ? … Ce qu’il faut alors implorer, c’est un esprit sain dans un corps sain. » (Juvénal, Satires, 10, 346-366, trad. Henri Clouard). Juvénal soutient ainsi qu’il faut cesser d’implorer vainement les Dieux, mais requérir de leur part la santé physique et mentale. La santé était jadis pendue au fil d’une puissance transcendante – d’où son lien avec la « sainteté »[1].

Reprise et utilisation[modifier | modifier le code]

Timbre de 1971.

À partir de cette citation et à l’aide du latiniste Anatole Morlet, Pierre de Coubertin a créé la variante : mens fervida in corpore lacertoso soit « un esprit ardent dans un corps musclé »[2]. Cette variante est présente en de nombreux endroits, notamment sur un timbre allemand de 1971 commémorant les 20 ans du Comité national olympique de la République démocratique allemande (Nationales Olympisches Komitee der Deutschen Demokratischen Republik NOK DDR, disparu en 1990).

Cette citation est reprise comme slogan par l'équipementier sportif ASICS sous la forme « Anima Sana In Corpore Sano ».

En 2012, la citation est reprise dans l'émission parodique de France Inter À votre écoute, coûte que coûte.

Mens sana in corpore sano est une devise partagée par plusieurs organismes (sportifs ou académiques) :

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Mens sana in corpore sano | Morbleu ! », sur www.morbleu.com (consulté le 14 août 2016)
  2. Article Mens fervida in corpore lacertoso. dans la Revue Olympique, no 67, 2e série, juillet 1911, lire en ligne.
  3. http://www.notredameguingamp.net/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :