Menri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
monastère de Menri
Présentation
Nom local སྨན་རི་དགོན་པ།
Culte bön
Fin des travaux 1405
Architecte Nyammey Sherab-gyeltsen
Géographie
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Coordonnées 29° 30′ 32″ N 89° 32′ 06″ E / 29.509, 89.53529° 30′ 32″ Nord 89° 32′ 06″ Est / 29.509, 89.535

Le monastère de Menri (tibétain : སྨན་རི་དགོན་པ།, Wylie : sman ri dgon pa, sman ri signifiant littéralement « la montagne de médecine », chinois : 梅日寺 ; pinyin : méirì sì, également appelé tibétain : བཀྲ་ཤིས་སྨན་རི་དགོན་པ།, Wylie : bkra shis sman ri dgon pa) est un monastère Bonpo du Tibet. Il a été établi en 1405 par Nyammey Sherab-gyeltsen (1356-1416), et est devenu le monastère Bön principal du Tibet. L'abbé de Menri est reconnu comme le dirigeant spirituel de l'école Bön.

Le monastère de Menri a été détruit pendant la Révolution culturelle puis reconstruit en 1984 et les trésors patrimoniaux du temple qui avaient été enfouis pendant la révolution culturelle y on été replacé[1].

Menri a aussi été re-fondé dans l'Himachal Pradesh, en Inde en 1967 par Lopon Tenzin Namdak. Ce monastère a recréé le programme de formation de geshe en Inde et est l'habitat de plus de 200 moines. Menri en Inde et le monastère de Triten Norbutse au Népal accueille maintenant les seuls deux programmes de geshe dans la lignée Bön.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (zh) 顿珠拉杰, 西藏本教简史, 拉萨, 西藏人民出版社,‎