Menhir de la Roche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Menhir de La Roche
Image illustrative de l’article Menhir de la Roche
Le menhir de la Roche
Présentation
Type Menhir
Période Néolithique
Faciès culturel Mégalithisme
Protection Logo monument historique Classé MH (1978)
Caractéristiques
Dimensions 4.50 m
Matériaux Granite
Géographie
Coordonnées 48° 24′ 27″ nord, 0° 48′ 11″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région française Pays de la Loire
Département français Mayenne
Commune (France) Gorron
Géolocalisation sur la carte : Mayenne
(Voir situation sur carte : Mayenne)
Menhir de La Roche

Le menhir de la Roche est un menhir situé sur le territoire de la commune française de Gorron, en Mayenne, dans la région Pays de la Loire.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le menhir de la Roche est situé au sud est de la commune de Gorron, sur un terrain privé, au bord d'un ruisseau affluent de la Colmont, au lieu-dit le Pré Neuf sous Vallons. La prairie dans laquelle il se trouve est fréquemment occupée par des bovins, expliquant sans doute la légende autour de ce mégalithe. La commune a aménagé un circuit de randonnée "le circuit de la colmont" dont l'étape 5 permet l'accès au mégalithe[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le menhir est constitué en granite et mesure 4,50 mètres de hauteur. Il semble représentatif des monuments néolithiques nombreux le long de la vallée de la Colmont[2], comme l'allée couverte du Petit Vieux Sou, sise dans la commune voisine de Brécé.

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Historique[modifier | modifier le code]

Photographie ancienne, datée de 1907.

Ce menhir date du néolithique, de 4000 av. J.-C. environ, preuve que des êtres humains occupaient déjà la vallée de la Colmont à cette époque-là.

Il est classé au titre de monument historique depuis le [3]. C'est le seul édifice de la commune de Gorron classé [4].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le menhir est nommé d'après le village voisin, lui-même vraisemblablement désigné d'après le menhir, comme souvent pour les lieux-dits la Roche, la Pierre, etc.

Légende[modifier | modifier le code]

La tradition locale raconte que, la nuit de Noël, aux douze coups de minuit, la pierre tourne douze fois sur elle-même, alors que les vaches se mettent à genoux[5].

Références[modifier | modifier le code]