Mendi Rodan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mendi Rodan (né Rosenblum, le à Iași en Roumanie; décédé le à Jérusalem) est un chef d'orchestre et violoniste israélienroumain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mendi Rodan (Rosenblum) né en Roumanie, était l'un des trois enfants de Salomon et Miriam Rosenblum. Mendi a commencé à jouer du violon à l'âge de cinq ans. Ses parents se sont assurés que tous les enfants aient un soutien scolaire pour les langues, les mathématiques, l'éducation physique et la musique. En 1941, le père de Mendi et plusieurs de ses proches ont été assassinés dans les pogroms perpétrés contre les Juifs de Iași. Mendi, sa mère et ses frères ont survécu à la guerre, mais ont souffert de difficultés financières extrêmes.

Après la libération de la Roumanie de la domination fasciste, Rodan a commencé des études d'ingénieur, mais finalement il les a abandonnées. Parmi ses professeurs pour la musique on trouve Mirce Bersan, ainsi que le violoniste arménien Garabet Avakian. Il a étudié la direction d'orchestre avec le chef Constantin Silvestri à l'Académie nationale de musique roumaine à Bucarest. Dans le domaine de la musique de chambre, Rodan a été l'élève du compositeur juif Mihai Andryko. En 1957, Rodan a poursuivi des études avancées pour la direction d'orchestre et la musique de chambre à l'Université de musique Franz-Liszt de Budapest, en Hongrie.

En 1953, Rodan a épousé Judith, avec qui il a eu deux enfants. À cette époque, il a changé son nom de famille à Rodan.

Carrière en Roumanie[modifier | modifier le code]

À l'âge de 16 ans, Rodan est devenu premier violon de l'Orchestre symphonique national de la Roumanie. À l'âge de 24 ans, il est devenu son chef. Pour augmenter son salaire, il donnait des cours particuliers en mathématiques. En 1958, il a demandé un permis d'immigrer en Israël. À la suite de la demande, on lui a tiré de toutes ses positions avec l'orchestre à Bucarest et il a été forcé de se déplacer à Bacau jusqu'à son départ.

Carrière en Israël[modifier | modifier le code]

En 1960, Rodan fait son alya en Israël avec sa famille et s'installe à Jérusalem. En 1961-1963 il est le chef de l'Orchestre de chambre de Ramat Gan. De 1963 à 1972, Rodan a été le chef d'orchestre et le directeur musical de l'Orchestre de la Radio d'Israël à Jérusalem. À partir de 1964, il a été chef d'orchestre invité de l'Orchestre philharmonique d'Israël au Festival d'Israël et au concours Arthur Rubinstein. En 1972-1976, il a été chef d'orchestre invité régulier par l'Orchestre philharmonique d'Oslo en Norvège. De 1977-1991, il a servi comme directeur musical de l'« Israël Sinfonietta Beer-Sheva ». De 1980-1983, il a été consultant pour la musique au Centre de musique de Jérusalem à Mishkenot Sha’ananim. En 1985-1989, il a été le directeur musical et le chef d'orchestre de l'Orchestre national de Belgique. Au cours de cette période, il a été le directeur artistique de l'Orchestre du Corps de l'éducation des Forces de défense israéliennes. En 1993-1997, il a conduit l'Orchestre philharmonique d'Israël. En 1993-2005, il a été le directeur musical et chef principal du Rishon Lezion Symphony Orchestra.

Mendi Rodan a dirigé l'Orchestre philharmonique de Londres et l'Orchestre symphonique de Vienne. Il a servi en tant que professeur invité pour la direction d'orchestre dans de nombreuses universités, y compris l'École de musique Eastman à Rochester, (État de New York) et l'Université Brigham Young à Salt Lake City, Utah. Il a dirigé l'Académie de musique et de danse de Jérusalem (en), et a fait partie du Conseil pour l'art et de la culture du Ministère israélien de l'Éducation et du Conseil israélien de l'enseignement supérieur. Depuis 2004, il était professeur de direction à l'École de musique Buchman-Mehta de l'Université de Tel-Aviv.

En 2006, Mendi Rodan a reçu le Prix Israël.

Notes et références[modifier | modifier le code]