Memup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Memup
logo de Memup
Logo de Memup S.A.S.

Création à Créteil
Dates clés 1997 : Création de la marque Memup

2012 : changement de nom (Modul Burotic devient Memup)

Disparition
Fondateurs Franck Kalifa
Forme juridique Société par actions simplifiée
Slogan Feel Design (jusqu'en 2012)
Siège social Bonneuil sur Marne
Drapeau de France France
Direction Franck Kalifa
Activité Électronique grand public
Site web http://www.memup.com

Chiffre d'affaires 40 millions d'euros (2013)

[1]

Créé en 1991, Memup (Modul Burotic jusqu'en 2012), était un fabricant français dans le domaine de l'électronique grand public. Le , la société est placée en liquidation judiciaire.

Historique[modifier | modifier le code]

Créé en 1991 sous le nom de Modul Burotic par Franck Kalifa, l'entreprise propose des produits tels que des lecteurs MP3, des clés USB, et des disques durs multimédias. La société ouvre son marché à l'Europe et développe ses gammes multimédia pour en devenir le numéro 1 européen en 2010 surclassant des marques leaders comme Apple, Samsung, Archos, LaCie, etc. Elle réalise alors un chiffre d'affaires de 45 millions d'euros. Elle joue la carte de la réactivité dans les achats et bénéficie de l'attention de certaines enseignes généralistes ou plus spécialisées de la grande distribution européennes, telles Auchan, Carrefour ou Fnac, Dixons, El Corte Inglès, MediaMarkt. L'entreprise, sous le label France, assemble ses produits en France et emploie jusque 70 personnes à Bonneuil-sur-Marne[2],[3].

En 2011, elle tente de prendre le virage des tablettes dont le marché est en plein développement. Ce produit est massivement fabriqué en Chine ou à Taiwan, mais d'autres entreprises françaises, en particulier Archos, se lancent dans leur assemblage[4]. L’entreprise Memup est mise en liquidation judiciaire[3] en juillet 2014.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche de Memup », sur Societe.com (consulté le 2 juillet 2013)
  2. Tanguy 2011, Le Capital.
  3. a et b Breton 2014, Les Numériques.
  4. Leloup 2011, Le Monde.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Par date de parution.

  • Rédaction 20 minutes, « Commerce Les responsables export sont les garants de la présence des entreprises françaises à l’étranger », 20 minutes,‎ (lire en ligne).
  • Gilles Tanguy, « Franck Kalifa, ce petit Français défie les géants du high-tech », Capital,‎ (lire en ligne).
  • Damien Leloup, « Contre les tablettes à 600 euros, Archos mise sur les prix cassés », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • Johann Breton, « Memup placé en liquidation judiciaire », Les Numériques,‎ (lire en ligne).