Memmo di Filippuccio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Memmo di Filippuccio
Memmo di Filippuccio, Certaldo Alto.jpg

Vierge à l'Enfant entre saint Pierre et saint Jacques
Église de Certaldo alto, Italie.

Naissance
Décès
Activités
Peintre, enlumineurVoir et modifier les données sur Wikidata
Vierge à l'Enfant
Musée national San Matteo, Pise.
Fresque à San Lucchese, Poggibonsi.

Memmo di Filippuccio (né v. 1250 à Sienne et mort v. 1325 à San Gimignano) est un enlumineur et un peintre italien qui fut actif entre 1288 et 1324, comptant parmi les premiers représentants de l'école siennoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Memmo di Filippuccio est le fils d'un orfèvre, qui fut actif entre 1273 et 1293.

Il travailla d'abord dans son atelier à San Gimignano (4 sous pour des peintures en 1303, un étendard en 1307, pensionné en 1310[1]) Il eut pour élève (et comme gendre à partir de 1324)[1] Simone Martini (auquel il fit vraisemblablement connaître l'œuvre de Giotto[2] ayant travaillé aux fresques de l'église supérieure de la basilique Saint-François d'Assise[3].

De retour à Sienne en 1321[1],[4] il aurait probablement participé à l'élaboration de la fresque du portrait équestre de Guidoriccio da Fogliano au Palazzo Pubblico de Sienne[4].

Son fils Lippo Memmi, fut également peintre, un collaborateur de Simone Martini.

sa fille Giovanna épousa Simone Martini en 1324.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Miniatures :
Peintures sacrées :
  • Madonna con Bambino e i santi Jacopo e Pietro, con donatrice (ca. 1315), niche dans l'église Santi Jacopo e Filippo, Certaldo Alto
  • Vierge à l'Enfant, Musée national San Matteo, Pise.
  • À San Gimignano
    • Vierge à l'Enfant trônant avec les saints Jacques et Jean l'évangéliste, Église San Jacopo al Tempio, San Gimignano (attribution de Roberto Longhi).
    • Madonna con Bambino e santi, retable provenant du couvent Santa Chiara, conservé dans la pinacothèque de la Tour du Palazzo Comunale (San Gimignano) (it).
    • Carlo d'Angio administrant la Justice (1292), Palazzo Comunale, Sala dell'Udienza (attribué par Giovanni Previtali en 1962).
    • Vierge à l'Enfant trônant avec les saintes Catherine d'Alexandrie et Marie-Madeleine, église San Pietro (attribué).
  • Vierge à l'Enfant trônant avec saints, palais épiscopal, Oristano.
  • Fresques, couvent San Lucchese, Poggibonsi.
Scènes profanes :
  • Fresques des thèmes édifiants de la chambre du Podestat (1303-1310), Palais du Podestat, San Gimignano
  • Scène de Vie de tous les jours
  • Participation probable au portrait équestre de Guidoriccio da Fogliano au Palazzo Pubblico, Sienne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Heitz, p. 2
  2. Marie Pottecher, conservatrice du Patrimoine, Un artiste et son temps : Simone Martini et le premier XIVe siècle, septembre 2006 Terra nobilis
  3. Document de 1303 atteste sa présence à Assise pour ces travaux
  4. a et b Enzo Carli, 1963 [1]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Raimond van Marle, Simone Martini et les peintres de son école, Heitz, Strasbourg, 1920, p. 2, 3 et 4.
  • in Giovanni Romano, Giovanni Previtali et l'histoire de l'art, Revue de l'Art, 1993, volume 99, no 99, p. 69-73
  • Sabina Spannocchi, « Le "Storie profane" di Memmo di Filippuccio a San Gimignano » in La terra dei musei: paesaggio, arte, storia del territorio senese, dir. Tommaso Detti, Monte dei Paschi di Siena - Giunti, Florence, 2006,p. 365-371.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :