Melika

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Melika
(ar) مليكة
Melika
Vue de Melika
Noms
Nom arabe مليكة
Nom berbère ⴰⵜ ⵎⵍⵉⵛⴻⵜ (At-Mlichet)
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Ghardaïa
Daïra Ghardaïa
Commune Ghardaïa
Statut cité
Géographie
Coordonnées 32° 17′ nord, 3° 24′ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Melika
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Melika

Melika (en berbère At mlichet[1], arabe : مليكة) est une des cités du Mzab, située à proximité de Ghardaïa dans le Nord du Sahara algérien, au sud d'Alger. Elle est classée au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Melika signifie « la reine » car elle était dans le passé la ville reine de la Pentapole du Mzab[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Melika est une des cités de la Pentapole (cinq villes) du Mzab[3]. Elle est bâtie sur un plateau qui surplombe la rive gauche de l'oued Mzab[3].

Elle se situe à équidistance entre Ghardaïa et Beni Isguen[1]. Sa palmeraie a totalement disparu à la suite de l'urbanisation de la vallée[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'instar des autres villes de la Pentapole, Melika est fondée au XIIe siècle, en 1124[3], par des réfugiés ibadites de Tahert, après la destruction du royaume rostémide par les Fatimides au xe siècle[5]. Jusqu'au XIXe siècle Melika était considérée comme la ville sainte du Mzab, puis c'est Beni Isguen qui a pris cette réputation[6].

Vers 1250-1251, elle a accueilli la population de Bounoura, à la suite d'un conflit qui a entraîné la destruction de cette dernière[7]. En 1317, un cheikh ibadite de Melika conclut un accord avec un cheikh châamba de Metlili pour l'établissement conjoint de familles chaâmba et mozabites dans ces deux villes pour renforcer la coopération entre les citadins et les nomades[8].

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Mélika, mausolée de Cheikh Sidi Aissa
Mélika, mausolée de Cheikh Sidi Aissa

La cité et le reste de la vallée du Mzab, sont classés au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco depuis 1982[2]. Parmi les secteurs sauvegardés, le ksar de Melika, le seul de la vallée qui n'a pas connu d'extension, dû aux caractéristiques physiques de son terrain d'assise[1].

Melika consiste une réplique miniature de Ghardaïa, les maisons pastel sont accrochées aux flancs abrupts d'une colline et des hautes maisons font office de rempart protecteur[2].

Melika était autrefois la ville sainte du M'zab, et abrite les tombeaux Sidi Aïssa, et de sa famille, un saint révéré dans la région, dont les iduden, ces doigts de torchis chaulés pointés vers le ciel. Contrairement aux autres ksour, le souk de Melika est mitoyen de la grande mosquée, au centre de la cité[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Le ksar de MELIKA ( At mlichet ), sur le site de l'opvm
  2. a b et c Daniel Babo, Algérie, Méolans-Revel, Éditions le Sureau, coll. « Des hommes et des lieux », , 206 p. (ISBN 978-2-911328-25-1), p. 159
  3. a b et c Marc Côte, Guide d'Algérie : paysages et patrimoine, Algérie, Média-Plus, , 319 p. (ISBN 9961-922-00-X), p. 241
  4. Imen Bensalah, Badreddine Yousfi, Nadjat Menaa and Zohir Bougattoucha, « Urbanisation de la vallée du M’zab et mitage de la palmeraie de Ghardaïa (Algérie) : un patrimoine oasien menacé », Belgeo Online, 2 | 2018, Online since 17 July 2018, connection on 25 January 2020. DOI : 10.4000/belgeo.24469
  5. C. Agabi, « Ibadites », Encyclopédie berbère Online, document I06, Online since 01 June 2011, connection on 24 January 2020.
  6. Y. Bonête, « Beni Isguen », Encyclopédie berbère Online, document B60, Online since 01 March 2013, connection on 18 January 2020.
  7. Y. Bonête, « Bou Noura  », Encyclopédie berbère Online, document B94, Online since 01 June 2013, connection on 25 January 2020.
  8. Bernard Nantet, Le Sahara : Histoire, guerres et conquêtes, Paris, Tallandier, , 399 p. (ISBN 979-10-210-0239-5), p. 56
  9. Vallée du M'zab : Patrimoine mondial en quête d'attention ..., Info Soir du 10/01/2018.

Articles connexes[modifier | modifier le code]