Échiquier de Russie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Melanargia russiae)

Melanargia russiae

Melanargia russiae
Description de cette image, également commentée ci-après
L'« Échiquier de Russie »
ou « Échiquier d'Esper »
(Melanargia russiae).
Classification
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Classe Insecta
Ordre Lepidoptera
Famille Nymphalidae
Sous-famille Satyrinae
Genre Melanargia

Espèce

Melanargia russiae
(Esper, 1783)

L'Échiquier de Russie ou Échiquier d'Esper (Melanargia russiae) est une espèce d'insectes lépidoptères (papillons) appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Satyrinae et au genre Melanargia.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Melanargia russiae a été nommé par Eugen Johann Christoph Esper en 1783.

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

L'Échiquier de Russie ou Échiquier d'Esper se nomme Esper's White en anglais et Medioluto montañera en espagnol[1].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Melanargia russiae russiae dans le sud de la Russie.
  • Melanargia russiae caucasiaca Nordmann, 1851
  • Melanargia russiae cleanthe ; Boisduval, 1833 ; en France dans les Alpes-de-Haute-Provence.
  • Melanargia russiae japigia Cyrilli, 1787 ; en Italie.
  • Melanargia russiae transcaspica Staudinger, 1901[1].

Description[modifier | modifier le code]

Revers d'un Échiquier de Russie (Melanargia russiae) mâle.

C'est un papillon de taille moyenne qui présente un damier noir et blanc où domine le blanc.

Le revers dessine en noir les limites des damiers avec un ocelle à l'apex des antérieures et une ligne d'ocelles aux postérieures tous ocre pupillés de blanc cerclé de noir.

Chenille[modifier | modifier le code]

Les chenilles sont de couleur verte et leur tête soit verte soit marron[2].

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il vole de fin juin à mi-août en une seule génération[2].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

La chenille se nourrit de graminées, en particulier Poa (Poa annua, Poa trivalis), Brachypodium (Brachypodium pinnatum, Brachypodium sylvatus), Bromus, Dactylis, Phleum, Stipa (Stipa pennata), Aegilops geniculata[1],[2].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent sous forme de petits isolats dans le sud de l'Europe en Espagne dans le sud de la France, de l'Italie et de la Grèce puis en Asie mineure, dans le sud de la Russie, l'ouest de la Sibérie et le centre de l'Asie[1].

En France métropolitaine il est présent dans les départements proches de la Méditerranée, Pyrénées-Orientales, Aveyron, Lozère, Gard, Drôme, Vaucluse, Hautes-Alpes et Alpes-de-Haute-Provence[3].

Biotope[modifier | modifier le code]

Il réside dans tous types de lieux herbus.

Protection[modifier | modifier le code]

Il ne bénéficie pas de statut de protection spécifique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liens taxonomie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]