Meindert Hobbema

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Meindert Hobbema
Meindert Hobbema 001.jpg

L'Allée de Middelharnis (1689)
National Gallery, Londres

Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Maître

Meindert Hobbema, né le , à Amsterdam, et mort dans la même ville le , est l'un des plus grands paysagistes hollandais, élève et ami de Jacob van Ruisdael.

Biographie[modifier | modifier le code]

Meindert Hobbema vit à Amsterdam pendant la seconde moitié du XVIIe siècle. Sa mère meurt alors qu'il est encore enfant et il est placé dans un orphelinat. Il se forme de 1655 à 1657 à l'enseignement de Jacob van Ruisdael[1]. Devenus amis, les deux hommes voyagent à de nombreuses reprises ensemble dans les régions de l'est des Provinces-Unies pour y observer les paysages[2].

Il séjourne également seul dans diverses localités de Hollande, en particulier dans l'est du pays : les sujets qu'il traite (des sites pittoresques, des moulins et des bois) sont tirés des provinces de Drenthe et de Gueldre. D'après le dictionnaire Bouillet « Il connaissait l'art difficile d'employer des nuances claires, tout en donnant beaucoup de vigueur à son coloris. Ses toiles, éclatantes de lumière dans les endroits où tombe le soleil, conservent une douce pénombre dans le reste du paysage ; nul n'a su mieux faire usage des teintes fuyantes. »[3].

Les personnages de ses tableaux étaient souvent l'œuvre d'autres peintres comme Adriaen Van de Velde, Nicolaes Berchem ou Johannes Lingelbach[4].

En 1668, il se marie avec Eeltje Vinck, et Jacob van Ruisdael lui sert de témoin[5]. Nommé inspecteur pour l'importation des vins à Amsterdam (jaugeur juré de vins et d'huiles) en 1669, il produit très peu de tableaux après cette date[1], mais a néanmoins peint l'Allée de Middelharnis (1689)[6] et le Moulin à eau du musée du Louvre (1692), considérés comme ses chefs-d'œuvre[7].

Il vit ses dernières années dans une grande pauvreté et meurt en 1709, cinq ans après son épouse[7]. Il est enterré à l'église de Westerkerk[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Le Moulin à eau (v. 1664), Rijksmuseum, Amsterdam

Il s'est fait une spécialité des paysages boisés, composés autour d'une pièce d'eau ou d'un chemin sinueux, où de petites échappées débouchent généralement sur un site baigné de soleil. Ces paysages campagnards équilibrés ont fortement séduit les romantiques anglais et français du XIXe siècle. Aucun autre paysagiste hollandais n'a autant utilisé le motif du moulin à eau On a répertorié plus de trente tableaux reprenant ce sujet. Ce thème apparait comme un signe distinctif de son art, mais il a été inventé par son maître Jacob van Ruisdael[8].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Biographie de Meindert Hobbema sur oberlin.edu
  2. A Monumental Hobbema sur kunstpedia.com
  3. Dictionnaire universel d’histoire et de géographie Bouillet Chassang sur Wikisource
  4. Article Meindert Hobbema de l'Encyclopædia Universalis
  5. Peter C. Sutton, Dutch & Flemish Paintings, 2002, Frances Lincoln Ltd. p.131, (ISBN 0711220107)
  6. Laurent Grison, historien de l'art, propose une analyse détaillée de ce tableau dans Figures fertiles, Éditions Jacqueline Chambon-Actes Sud, collection « Rayon art », 2002, page 75 à 85.
  7. a et b Émile Michel, L'Art du paysage, 2012, Parkstone International, p.92-95, (ISBN 1781603006)
  8. Joost Vander Auwera, Musée d’Art Ancien : Oeuvres choisies, Musée Royaux des Beaux Arts de Belgique, Bruxelles, (ISBN 90-77013-04-0), p. 204
  9. Maisons au bord d'un canal, Coll. privée (rkd)
  10. a et b (en) Bernice Davidson, Paintings from the Frick Collection, Harry N. Abrams, Incorporated, New York, (ISBN 0-8109-3710-7), p. 69
  11. Ferme, Louvre
  12. Moulin à eau, Bruxelles
  13. Moulin à eau, Rijksmuseuum
  14. Moulins, Petit Palais
  15. Chemin, Metropolitan
  16. Allée de Middleharnis, Londres

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :