Aéroport de Meigs Field

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Meigs Field)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Meigs.
Aéroport de Meigs Field
Vue de l'aéroport en 2002 avant sa fermeture.
Vue de l'aéroport en 2002 avant sa fermeture.
Localisation
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau de l'Illinois Illinois
Ville Chicago
Date d'ouverture 1948
Date de fermeture 2003
Coordonnées 41° 51′ 36″ nord, 87° 36′ 31″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Chicago

(Voir situation sur carte : Chicago)
CGX
CGX

Géolocalisation sur la carte : Illinois

(Voir situation sur carte : Illinois)
CGX
CGX

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
CGX
CGX
Pistes
Direction Longueur Surface
à renseigner 1 189 m Asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA CGX
Code OACI KCGX
Gestionnaire Chicago Airport System

L'aéroport de Meigs Field, en forme longue aéroport de Merrill C. Meigs Field, en anglais Merrill C. Meigs Field Airport (IATA : CGX, OACI : KCGX) est un ancien aéroport américain disposant d'une seule piste construit sur la presqu'île artificielle de Northerly Island dans le secteur de Near South Side à Chicago, dans l'État de l'Illinois. Cette presqu'île a été construite initialement pour accueillir l'Exposition universelle de 1933 (Century of Progress International Exposition en anglais).

Présentation[modifier | modifier le code]

L'aéroport a ouvert le 10 décembre 1948 et est devenu en 1955 l'aéroport disposant d'une seule piste le plus fréquenté des États-Unis. La tour de contrôle a été construite en 1952 et le terminal en 1961. L'aéroport porte le nom de Merrill C. Meigs, éditeur du journal Chicago Herald and Examiner et partisan de l'aviation.

L'aéroport est connu pour avoir été durant de nombreuses versions l'aéroport par défaut du simulateur de vol Microsoft Flight Simulator. La piste mesurait presque 3 900 pieds (1 200 m) de long et 150 pieds (46 m) de large. Il y avait également quatre hélisurfaces à l'extrémité sud de la piste, près de McCormick Place. L'extrémité nord de la piste se situait près du planétarium Adler.

Historique[modifier | modifier le code]

Fermeture de Meigs Field[modifier | modifier le code]

Terminal de l'aéroport.

En 1995, le bureau du maire Richard M. Daley a recommandé la fermeture de Meigs Field afin de transformer Northerly Island en un parc. En 2001, un compromis a été trouvé entre la ville de Chicago et l'État de l'Illinois, pour garder l'aéroport ouvert pour les vingt-cinq années suivantes. Cependant, la partie législation fédérale de l'accord n'a pas passé le sénat des États-Unis.

Le 30 mars 2003, dans un geste très controversé, le maire Daley a ordonné la destruction de la piste par une entreprise privée, au milieu de la nuit, en traçant de larges X au bouteur sur sa surface. L'avertissement obligatoire n'a pas été donné à l'administration fédérale de l'aviation (Federal Aviation Administration). De plus, seize avions sont restés cloués sur l'aéroport sans piste opérationnelle. Ces avions ont été autorisés à décoller ultérieurement depuis le taxiway (long de 3 000 pieds).

Le maire Daley a défendu son action, jugée comme sournoise par les partisans de l'aviation, en prétendant épargner à la ville de Chicago une bataille juridique pour fermer l'aéroport. Il a indiqué que des raisons de sécurité imposent sa fermeture à cause des risque d'attentats par détournement d'avions après le 11 septembre 2001. Les partisans de Meigs pointent du doigt le fait que Daley a essayé de fermer l'aéroport depuis 1995 pour des raisons non liées à la sécurité.

Démolition controversée[modifier | modifier le code]

Dans les heures suivant la destruction de l'aéroport, des éditoriaux négatifs sont parus dans des journaux locaux. Le Chicago Sun-Times s'est plaint de l'acte de vandalisme commis, sans avertissement préalable ni discussion publique, de son joyau du bord du lac (without any advance notice or public discussion, the city vandalized its lakefront jewel, Meigs Field). Un éditorial du Chicago Tribune a dénoncé le style de plus en plus autoritaire de Daley qui ne supporte aucun désagrément, défi légal, négociation, compromis et tous ces donnant-donnant normalement associés avec un gouvernement démocratique (« The issue is Daley's increasingly authoritarian style that brooks no disagreements, legal challenges, negotiations, compromise or any of that messy give-and-take normally associated with democratic government »).

Des groupes d'intérêt, menés par les amis de Meigs Field (Friends of Meigs Field), ont essayé d'obtenir la réouverture de l'aéroport au tribunal, durant les mois suivants, mais comme la ville de Chicago était propriétaire de Meigs Field, et qu'elle a remboursé ses prêts de l'aviation fédérale, les tribunaux ont jugé que Chicago était autorisée à fermer l'aéroport. La FAA a imposé une amende de 33 000 dollars pour la fermeture d'un aéroport disposant d'une carte d'approche aux instruments sans une notification préalable de 30 jours, maigre consolation pour les groupes qui espéraient forcer la ville à restaurer l'aéroport. Par la suite, le Meigs Legacy provision a été adopté comme loi, augmentant l'amende maximale par jour de 1 100 à 10 000 dollars.

Reconversion du site[modifier | modifier le code]

La démolition de Meigs Field a pris fin en août 2003. Northerly Island est maintenant un parc avec de l'herbe et des chemins de promenade. En 2005, la partie nord où se trouvait le Meigs Field fut reconvertie en un lieu dédié aux concerts par la construction d'un bâtiment nommé FirstMerit Bank Pavilion.

De nombreuses réactions de la communauté liée à la simulation Flight Simulator se sont portés en soutien en faveur de la restauration et de la conservation de cette piste qui fut jusqu'à l'épisode 2000 celle sélectionnée par défaut pour commencer un vol.

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]