Megistotherium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Megistotherium osteothlastes

Megistotherium
Description de cette image, également commentée ci-après
Dessin très schématique de Megistotherium osteothlastes.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Super-classe Tetrapoda
Classe Mammalia
Ordre Creodonta
Clade  Hyaenodonta
Famille  Hyainailouridae
Sous-famille  Hyainailourinae

Genre

 Megistotherium
Savage[1], 1973

Nom binominal

 Megistotherium osteothlastes
Savage[1], 1973

Megistotherium (de megisto : plus grande, et therion : bête) est un genre éteint de mammifères carnivores de l'ordre des Creodonta, du clade des Hyaenodonta, de la famille des Hyainailouridae et de la sous-famille des Hyainailourinae[2],[3].

Une seule espèce est connue : Megistotherium osteothlastes, décrite par Robert Savage en 1973[1]. Elle est connue seulement en Afrique, en Égypte et en Libye, dans le Miocène inférieur et moyen (Burdigalien et Langhien), il y a environ entre 19 et 14 Ma (millions d'années)[3].

Description[modifier | modifier le code]

Megistotherium osteothlastes est considéré comme l'un des plus grands mammifères carnivores ; il pouvait mesurer de 3 à 4 mètres de long et 1,50 à 1,80 mètre au garrot et il pouvait peser entre 500 et 880 kilos ; son crâne mesurait 65 cm[4],[5].

Il pourrait être le plus grand animal carnivore de son époque, car on a retrouvé des os de mastodonte qui portaient des traces de morsures causées par Megistotherium alors qu'il était plus petit qu'eux.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Il fait partie de la sous-famille des Hyainailourinae ayant vécu en Afrique au Miocène avec son groupe frère Leakitherium hiwegi, et les espèces proches Isohyaenodon pilgrimi et Mlanyama sugu , ainsi que l'espèce européenne Hyainailouros sulzeri[3].

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Cet animal, inconnu aux yeux du grand public, est présent dans le jeu de Jurassic Park Builder (en) dans le parc polaire, et aussi dans Jurassic World : Le Jeu parmi les créatures du Cénozoïque.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) R. J. G. Savage, « Megistotherium, gigantic hyaenodont from Miocene of Gebel Zelten, Libya », Bulletin of the British Museum (Natural History), Geology, vol. 22, no 7,‎ , p. 483–511
  2. (en) Solé F, Amson E, Borths M, Vidalenc D, Morlo M, Bastl K (2015). A New Large Hyainailourine from the Bartonian of Europe and Its Bearings on the Evolution and Ecology of Massive Hyaenodonts (Mammalia). PLoS ONE10(9): e0135698. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0135698
  3. a b et c (en) Borths, Matthew & Stevens, Nancy. (2017). The first hyaenodont from the late Oligocene Nsungwe Formation of Tanzania: Paleoecological insights into the Paleogene-Neogene carnivore transition. PLOS ONE. 12. e0185301. 10.1371/journal.pone.0185301
  4. « Un énorme carnassier », sur cenozoicpark.e-monsite.com
  5. (en) « Megistotherium », sur prehistoric-wildlife.com

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

(en) Référence Paleobiology Database : Megistotherium Savage, 1973

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

En lire plus : - Megistotherium, gigantesque hyaenodont du Miocène de Gebel Zelten, Libye Bulletin du British Museum (Histoire naturelle) Géologie 22 (7): 483 -511 - R. J. G. Savage - 1973.

- Nouveaux spécimens du creodont géant Megistotherium (Hyaenodontidae) de Moghara, Egypte - Journal de Mammalogy (American Society of Mammalogists) 70 (2) : 442-447 - D. Tab Rasmussen, Christopher D. Tilden et Elwyn L. Simons - 1989.

- Creodonta et Carnivora d'Arrisdrift, début du Miocène moyen du sud de la Namibie - Mémoire de la Commission géologique de Namibie 01/2003; 19: 177-194 - Jorge Morales, Martin Pickford, Susana Fraile, Manuel J. Salesa et Dolores Soria - 2003.

- Carnivores de la Formation de Ngorora au Miocène moyen (13-12 Ma) Kenya, Estudios Geol., 61, 271-284 - J. Morales & M. Pickford - 2005.

- Creodonta et Carnivora de Wadi Moghra, Egypte - Journal of Vertebrate Paléontologie 27: 145-159 - M. Morlo, E. R. Miller et A. N. El-Barkooky - 2007.

- Creodonta et Carnivora du début du Miocène du Nord Sperrgebiet, Namibie Mémoire de la Commission géologique de Namibie 20: 291-310 - J. Morales, M. Pickford, M. J. Salesa - 2008.

- Créodontes et carnivores de la Formation Muruyur du Miocène moyen à Kipsaraman et Cheparawa, District de Baringo, Kenya - Comptes Rendus Palevol 7 (8): 487-497 - J. Morales et M. Pickford - 2008.