Megalibgwilia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Megalibgwilia
Description de cette image, également commentée ci-après
Humérus de Megalibgwilia ramsayi.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Prototheria
Ordre Monotremata
Famille Tachyglossidae

Genre

 Megalibgwilia
Griffiths, Wells et Barrie[1], 1991

Espèces de rang inférieur

Megalibgwilia est un genre éteint d'échidnés ayant vécu en Australie du Miocène au Pléistocène avant de disparaître il y a environ 50 000 ans. Le genre regroupe les deux plus anciennes espèces d'échidnés.

Le célèbre paléontologue Richard Owen est le premier à avoir décrit le genre Megalibgwilia, qu'il appela Zaglossus ramsayi lors de son érection en 1884[2].

Description[modifier | modifier le code]

Suite à la description de Richard Owen, basée sur un seul fémur gauche, des crânes de Megalibgwilia ont été découverts entre autres dans les Naracoorte Caves en Australie-Méridionale et dans les Wellington Caves en Nouvelle-Galles du Sud[3].

Parfois décrits comme des échidnés « géants », ils sont en fait de la taille de Zaglossus bruijni, l'échidné à long nez vivant actuellement en Nouvelle-Guinée. Megalibgwilia avait cependant des avant-bras un peu plus long que son cousin moderne[3]. L'animal mesurait à peu près 75 cm de longueur.

L'espèce M. robusta de Nouvelle-Galles du Sud est la plus ancienne espèce d'échidné connue et la seule datant du Miocène[1].

Paléobiologie[modifier | modifier le code]

Megalibgwilia était probablement un insectivore, comme l'échidné à nez court moderne, plutôt qu'un mangeur de vers comme les échidnés à bec courbe actuels[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Référence Fossilworks Paleobiology Database : Megalibgwilia Griffiths et al., 1991 (en)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) M. Griffiths, R.T. Wells et D.J. Barrie, « Observations on the skulls of fossil and extant echidnas (Monotremata:Tachyglossidae) », Australian Mammalology, vol. 14,‎ , p. 87–101
  2. a et b (en) P. Owen, « Evidence of a Large Extinct Monotreme (Echidna Ramsayi, Ow.) from the Wellington Breccia Cave, New South Wales », Proceedings of the Royal Society of London, vol. 36, nos 228–231,‎ , p. 4 (DOI 10.1098/rspl.1883.0073, JSTOR 109445, lire en ligne)
  3. a et b (en) Long, J., Archer, M., Flannery, T. and Hand, S. 2002. Prehistoric Mammals of Australia and New Guinea: One Hundred Million Years of Evolution. Johns Hopkins University Press. pp 45-47. (ISBN 0-8018-7223-5)